Locales du 27 novembre: Trois principaux axes développés par les candidats durant le dernier wee-end de campagne

 La présence des femmes sur les listes électorales, la gestion des Assemblées locales et l’importance d’élire des jeunes compétents ont été les principaux thèmes abordés lors du dernier week-end de la campagne pour les locales du 27 novembre, relève la presse nationale parue samedi.

Le quotidien El Moudjahid  a constaté une faible présence des femmes sur les listes électorales, précisant qu’elle ne représente que 13% pour les Assemblées communales.

Citant certains politologues, le journal explique cette défection par « l’annulation du système des quotas dans la nouvelle loi relative au régime électoral qui prévoit également le système de la liste ouverte », affirmant que la participation des femmes est tributaire de la « réconciliation » des Algériens avec l’exercice politique.

Le quotidien « Cresus » s’est intéressé à la gestion des Assemblées élues, soulignant que « la majorité des formations politiques ont appelé dans le cadre de la campagne électorale des locales du 27 novembre à élire de jeunes cadres compétents pour diriger les assemblées locales ».

Le quotidien « Horizons » s’est penché également sur la question de la gestion des communes, affirmant que les chefs des principaux partis politiques ont insisté sur l’importance pour les citoyens de bien choisir leurs futurs représentants afin de concrétiser leurs aspirations au changement au niveau local.

Ce quotidien s’est également fait écho des déclarations du président du Conseil de la Nation, Salah Goudjil qui a affirmé que les élections locales du 27 novembre sont « l’expression de la pleine mise en ouvre des dispositions de la Constitution du 1er novembre 2020, initiée par le président de la République Abdelmadjid Tebboune ».

Le journal El Watan a mis en avant l’enveloppe financière allouée aux élections locales, de l’ordre de 8,67 milliards de DA, précisant que le gros de ce budget est destiné à couvrir les dépenses de fonctionnement des délégations de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE).

Ce tabloïd est revenu également sur le non respect par certains animateurs de la campagne électorale du protocole sanitaire contre la Covid- 19, dénoncé par l’ANIE, soulignant que celle-ci a invité les candidats au respect des gestes barrières pour éviter « les conséquences néfastes qui pourraient résulter de relâchement ».

Le Soir d’Algérie s’est fait écho des déclarations de certains chefs de partis politiques, lors de leurs meetings électoraux, reprenant, à ce titre, la promesse faite aux militants de son parti par le Secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Abou El Fadhl Baâdji, qui s’est engagé, à mettre en place une  cellule de suivi à l’échelle des mouhafadha pour le suivi de l’élu tant dans le cadre de ses engagements vis-à-vis du parti que vis-à-vis de la charte d »éthique de l’élu.

Le journal s’est intéressé également à l’activité du Front des Forces socialiste (FFS) à Bouira où il a plaidé pour l’abolition de l’actuel code communal et pour la mobilisation de toutes les énergies pour la construction du pays.

Sous le titre « plus que quelques jours pour convaincre », le quotidien « La Nouvelle République » a rappelé que les candidats aux élections locales « ont encore quatre jours pour convaincre et mobiliser l’électorat ».

Le journal a souligné, à ce titre, que la campagne lancée le 4 novembre dernier  » a été décrite comme terne par les médias et présentée comme suscitant peu d’engouement ».

Le quotidien « Echorouk » a consacré sa « Une » à la dernière ligne droite de la campagne électorale, soulignant que les partis politiques entament le dernier round de la bataille pour la mobilisation électorale.

A ce propos, le journal a mis en avant les déclarations des chefs de partis sur l’importance d’aller voter le 27 novembre prochain, rappelant les enjeux de cette élection.

Le quotidien « El Massa » a repris les déclarations des animateurs de campagne, insistant sur le choix des jeunes compétents pour la gestion des Assemblées locales.

Ce journal a consacré également un article aux déclarations du président du Conseil de la Nation qui a affirmé que le prochain scrutin constitue « un autre jalon dans le parachèvement de l’édifice institutionnel et la consécration de sa pleine signification, tout autant que l’approfondissement et l’enracinement de la  pratique démocratique ».

Sous le titre « un oeil sur l’administration et un autre sur la lutte contre la corruption », le quotidien « Echaab » est revenu sur les plaidoyers des leaders de la classe politique relatifsà « l’élargissement des prérogatives des élus locaux »,  au « rétablissement de la confiance entre les citoyens et les élus », à « privilégier la compétence » pour relancer le développement local ou encore à saisir l’opportunité qu’offre les élections locales pour « corriger lesdysfonctionnements ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 − 5 =