Les Ports d’Oran et d’Arzew lancent un avis d’appel d’offres: Réfection et confortement des quais commerciaux « Dunkerque » et ‘’Mall 3’’ et du bassin de l’Oued El Mouhgoun

Des travaux de réfection et de confortement aux ports d’Oran et d’Arzew seront lancé incessamment sur les quais Mall 3 au port d’Arzew et ‘’Dunkerque’’en ce premier tromestre de l’année 2024, a-t-on appris mardi du directeur de wilaya des travaux publics, Mejdoub Abdelillah.  Dans une déclaration, le responsable du secteur des travaux publics a indiqué, en marge du dernier conseil de l’exécutif avec le wali d’Oran, Said Sayoud, qui a été dédié aux infrastructures portuaires, qu’une enveloppe de 40 milliards DA a été débloquée pour la réalisation des travaux sur les 90 milliards prévues pour ces  projets. Les procédures seront lancées dès ce mois de janvier. Le responsable précisera que les procédures administratives sont en cours pour l’élaboration des cahiers des charges  pour que l’avis d’appel d’offre puisse être publié dans les temps. Le chantier de ce premier quai d’Arzew s’étendra sur une superficie de 5 hectares pour 220 mètres de linéaire et une profondeur de moins de 14 mètres, permettra l’accostage d’un navire de gros tonnage. Parmi les objectifs il s’agit d’étendre ses travaux pour réaliser un quai commercial qui consistera en   une plateforme dédiée à l’exportation d’urée, de produits sidérurgiques et de matières plastiques, ainsi qu’à la manutention de conteneurs. Le projet d’extension contribuera à impulser une dynamique au mouvement d’exportation et d’importation de marchandises et à améliorer la qualité des services et prestations tout en encourageant la promotion des exportations hors hydrocarbures, a-t-on souligné. Une fois les travaux d’extension achevés, il est prévu l’exportation de 3 millions de tonnes de différents produits ferreux, de 1,2 millions tonnes d’urée et de 450.000 tonnes de produits plastiques dans des containers par an, a annoncé le même responsable lors des explications fournies. Le projet d’extension comprend également des travaux d’aménagement du bassin de l’Oued El Mouhgoun, et de l’appontement méthanier (ex-jetée méthane) dans cette enceinte portuaire. La réalisation de cette infrastructure est d’un grand apport pour toute la région Ouest et Sud-Ouest. Le wali d’Oran a affirmé que ce projet conférera une valeur ajoutée au mouvement des marchandises hors hydrocarbures au sein de cette entreprise portuaire qui enregistre une grande activité en matière d’exportation.

Restauration au Port d’Oran

Un appel d’offres sera bientôt lancé pour le choix de l’entreprise chargée des travaux de restauration et de confortement du quai commercial « Dunkerque » au port d’Oran, a-t-on appris, samedi, du conseiller du Président directeur général de l’Entreprise portuaire, Fasla Mahmoud Djaoued. Dans une déclaration, M. Fasla a souligné que la Direction des Travaux publics lancera, au cours du premier trimestre de cette année, un appel d’offres pour sélectionner une entreprise chargée de réaliser les travaux de restauration et de renforcement du quai commercial « Dunkerque » au port d’Oran, une fois les démarches administratives accomplies. Il a ajouté que les travaux de réfection de ce quai, qui s’étend sur 220 mètres linéaires, comprennent son extension vers la mer d’environ 3,5 mètres supplémentaires et une profondeur inférieure à 9 mètres, notant que la durée des travaux a été fixée à 8 mois au maximum. La même source a fait savoir que l’étude est prête, sachant que le projet nécessite un budget de 900 millions DA, avec un financement mixte de la Direction des Travaux publics, qui prendra en charge les gros œuvres, et l’entreprise du port d’Oran qui prendra en charge les équipements, permettant ainsi au quai, une fois les travaux achevés, d’accueillir de gros navires ou deux navires de taille moyenne, simultanément, en plus d’offrir plus d’espace dans le port pour le déchargement des céréales, notamment, ainsi que le chargement et le déchargement d’autres marchandises, a indiqué M. Fasla. Pour rappel, le port d’Oran a connu, ces dernières années, des travaux de restauration de plusieurs quais d’amarrage, comme le quai d’amarrage « Conakry » destiné aux navires à passagers, qui s’étend sur 250 mètres de longueur et 10 mètres de profondeur, et le quai « Sénégal », outre les travaux de renforcement du brise-lames principal du port d’Oran, qui s’étend sur une distance de 3 km.

Hadj Hamdouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × cinq =