Les algériens braves et solidaires face aux drames

Face à la tragédie, les algériens dans leur ensemble, ont fait preuve encore une fois, de bravoure, de courage et d’humilité, ils pleurent leurs morts en se pliant à la volonté divine alors que les cicatrices des drames précédents ne se sont pas encore refermées.

Dame Nature réagit à l’inconscience des humains faisant valoir un bouleversement climatique qui frappe toute la planète. Nul besoin de revenir sur qui est en est la cause, l’industrialisation et ses individus et lobbys en course effrénée pour des richesses jamais suffisantes mais là n’est pas le sujet de notre chronique du jour.

A l’annonce des incendies à travers près d’une vingtaine de wilaya avec près de 97 foyers en une nuit, les cœurs commençaient a se serrer du nord au sud et d’est en ouest, les prières de tous les familles algériennes demandaient que le feu cesse et que les vies soient épargnées. Aujourd’hui nous pleurons nos 34 mors et nos dizaines de blessés et nous pleurons aussi, tous les biens perdus de nos frères et sœurs dans les wilayas touchées, Jijel, Bejaia, Bouira, Annaba et Skikda.

Face a cette terrible épreuve, tous les algériens ont montré une nouvelle fois leurs solidarité et ce qui est marquant ces derniers jours, ces Braves algériens ont réagit comme un seul homme en ne laissant aucun espace aux habituels charognards qui dès qu’un pépin apparait, ils se mettent sur leurs grands canassons pour s’attaquer aux autorités ou en dénigrant tout ce qui se fait dans le pays. Cette fois ci les traitres n’ont pas trouvé d’échos face à une Algérie Unie, les civils auprès de tous les corps constitués étaient sur le terrain, Militaire, gendarmes, sapeurs pompiers du simple agent à la plus haute hiérarchie avec le soutien des plus hautes autorités du pays, donnant des instructions à la seconde près pour que tout soit fait pour éteindre les flammes, prendre en charge les blessés et entamer les opérations de recensement afin que les indemnisations et les compensations prennent le relais avec un sursaut humanitaire qui ferait atténuer les souffrances mêmes si les plaies son béantes.

Beaucoup de pays vivent les mêmes atrocités et n’en déplaise aux charognards, peu de ces pays, mêmes les plus avancés, n’atteignent pas ce record et cette célérité de réactivité face à de tels drames.

Grande émotion devant l’élan de solidarité des citoyens et devant l’implication de tous les acteurs pour faire face à ces incendies.

Rabi Yerham Mawtana                                     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × un =