Législatives : réduction du nombre de députés de l’APN

La future APN, qui sera issue des législatives anticipées du 12 juin prochain, comptera moins de députés que la précédente, selon l’ordonnance présidentielle déterminant les circonscriptions électorales et le nombre de sièges à pourvoir pour les élections du Parlement.

Le texte, signé par le président Abdelmadjid Tebboune, a été publié ce mardi au Journal officiel. Il fixe à 59 le nombre de circonscriptions électorales et à 407 le nombre de sièges à pourvoir pour les élections à l’Assemblée populaire nationale et les membres élus du Conseil de la Nation.

La future APN comptera 407 députés, contre 462 pour celle qui a été élue lors des législatives de mai 1997. Selon l’ordonnance, la wilaya d’Alger comptera le plus grand nombre de députés (34), suivie d’Oran (17) et de Sétif (15), Djelfa (13), Blida (12), Tizi Ouzou (11), Constantine (11), Bejaia (9) et neuf sièges pour la communauté nationale à l’étranger.

« La répartition des sièges pour chaque circonscription électorale, pour l’élection à l’APN, est déterminée au prorata de la population de chaque wilaya », précise l’ordonnance.

« Le nombre de sièges de chaque circonscription électorale est fixé sur la base de l’affectation d’un siège par tranche de cent vingt mille (120.000) habitants et l’affectation d’un siège supplémentaire pour chaque tranche restante de soixante mille (60.000) habitants. Le nombre de sièges ne peut être inférieur à trois (3) sièges pour les wilayas dont le nombre de la population est inférieur à deux cent mille (200.000) habitants », détaille le texte.

Les Algériens sont appelés aux urnes le 12 juin prochain pour élire les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN), lors des législatives anticipées, qui ont été décidées par le président Tebboune.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 3 =