LE WALI D’ORAN RASSURE LES OPERATEURS ECONOMIQUES : Jusqu’au 31 décembre pour un assainissement global du foncier industriel

Lors d’une rencontre organisé à la salle des réunions de la wilaya d’Oran, le wali Saïd Sayoud a estimé que la wilaya connaît une « grande attractivité » en matière d’investissement dans divers domaine d’activités.  Une rencontre qui intervient, dans le cadre d’une nouvelle synergie d’assistance avec les opérateurs, ce qui doit leur ouvrir   de grandes perspectives en matière d’investissements et donner  une nouvelle impulsion au développement local. La rencontre a vu la participation de pas moins de 150 opérateurs de la région, qui ont soumis toutes leurs doléances au chef de l’exécutif. Dans le sillage de ces déclarations prometteuses tendant à dissiper les appréhensions sur la prise en charge des investisseurs au niveau des directions concerné. Le wali a promis que toutes les entraves qui ralentissent le processus seront réglées, à la faveur des réunions périodiques qui seront organisé avec les opérateurs œuvrant dans tous  les secteurs d’activités. Les autorités locales veilleront également à accompagner les investisseurs dans leurs projets, a certifié le wali. A cet effet, il a été procédé, à la mise en place d’une cellule technique au niveau du siège de la wilaya avec pour mission d’être à l’écoute des investisseurs, d’intervenir pour répondre aux préoccupations des opérateurs économiques et régler les problèmes rencontrés. Cette cellule est composée de cadres de la wilaya et de représentants de la chambre de commerce et de l’industrie et des directions locales. La wilaya d’Oran recense actuellement plus de 300 projets en cours de réalisation dont 110 concernant le secteur du tourisme, 52 autres dédiés à l’industrie de transformation et le reste concernent les autres segments de production et des services.  Au vu et au su de la situation et des problèmes des opérateurs et potentiel investisseurs, le wali a ordonné la récupération du foncier des projets non viabilisé à Oran, en donnant un ultimatum jusqu’au 31 décembre pour un assainissement global  de la situation foncière des zones recensées. Dans ce même registre,  le wali a appelé à assainir le foncier industriel. Notons que la périurbanisation et la ‘’péri-industrialisation’’ des terres agricole est flagrante et reconnue comme un phénomène virales à Oran.  Dans ces zones où se mêlent l’urbain et le rural, les vives tensions autour de la terre s’exacerbent. La question de la maîtrise et de la gestion du foncier constitue l’un des dossiers les plus lourds et les plus complexes, car nul n’est sans savoir que le foncier est la clé de voûte de l’activité socioéconomique. Le fait le plus saillant est en effet, l’implantation d’usines sur les terres agricoles, qui est très fréquente dans bon nombre de commune à Oran, au point que le wali Saïd Sayoud a officiellement exigé de lancer un recensement des ses unités industrielle afin soumettre les dossiers auprès d’une commission nationale pour assainir la problématique et la régularisation de ces dossiers. D’autant que le chef de l’exécutif de wilaya a appelé à la viabilisation des zones d’activités existante et la réalisation de nouvelles zones d’une superficie, d’un à trois hectares. Des mesures qui s’imposent étant donné, la forte demande des investisseurs dans divers domaines, sachant que pas moins de 758 projets (ANSEJ) ont été fiancés à Oran. Des zones d’activités indispensables pour la mise en œuvre de la feuille de route de 2021-2024, dédié aux services agricole, par la tutelle. Dans un autre registre qu’est l’investissement industrielle, le wali à exhortés la direction de l’industrie et des mines  à prendre en compte les demandes déposé auprès de la dite direction. A ce propos, le wali a annoncé qu’une réunion devra être organisé, des cette semaine, avec les chefs d’entreprise émergente. Des rencontres de concertation qui devront regroupés les opérateurs économiques et les représentants des directions des industries et des mines, de l’environnement, du cadastre et des biens de l’État et des autorités locales. Elles auront pour objectif d’identifier les problèmes qui entravent la bonne marche des zones d’activité. Notons que dès la semaine prochaine prochaine, le wali se réunira avec les entre preneur et promoteurs immobilier de la wilaya d’Oran, pour tenter d’ouvrir les perspective et mettre en place une nouvelle dynamqiue dans ce secteur d’investissement.

Haj.H

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 1 =