Le président Tebboune rend hommage aux athlètes médaillés aux Jeux paralympiques de Tokyo

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a présidé, ce jeudi, au Palais du Peuple à Alger, la cérémonie en hommage aux athlètes ayant participé aux Jeux paralympiques de Tokyo et ayant décroché 12 médailles et battu des records africains et mondiaux.

La cérémonie s’est déroulée en présence du président du Conseil de la Nation, Salah Goudjil, du président de l’Assemblée populaire nationale, Ibrahim Boughali, du président du Conseil Constitutionnel, Kamal Fenniche, du Premier ministre, ministre des Finances, Aimene Benabderrahmane, du directeur du cabinet à la Présidence de la République, Noureddine Baghdad Daidj, des conseillers auprès du Président de la République, du Général de Corps d’Armée Saïd Chanegriha, chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire, ainsi que des membres du Gouvernement et de cadres de l’Etat.

La sélection paralympique algérienne a glané un total de 12 médailles aux Jeux de Tokyo : 4 or, 4 argent et 4 bronze, avec en prime deux nouveaux records du monde sur les 67 qui ont été battus lors de cette édition nippone.

Les internationaux algériens ont battu également deux records des Jeux, quatre records d’Afrique, tout en améliorant plusieurs performances individuelles et dans différentes spécialités.

Parmi ces bonnes performances, celles de Skander-Djamil Athmani qui pour ses premiers Jeux a réussi à glaner deux belles médailles, avec tout d’abord une en argent, sur le 100 mètres (classe T13), puis l’or sur le 400 mètres, remportée haut la main devant le champion en titre et recordman de l’épreuve, le marocain Mohamed Amguoun, avec à la clé un nouveau record du monde, en 46.70.

Il y avait également l’exploit d’Asmahane Boudjadar, médaillée d’or au lancer de poids (catégorie F33), avec à la clé un nouveau record paralympique (7,10 mètres), soit avec 38 centimètres de plus que la médaillée d’argent.

Autre bonne performance, celle de la judokate Chérine Abdellaoui, médaillée d’or chez les moins de 52 kilos, après sa victoire par ippon, en finale. Idem pour Safia Djelal, qui a décroché l’or au lancer de poids (catégorie F57), accompagné d’un record du monde de la spécialité (11.26 mètres). La native de Batna a ainsi étoffé son riche palmarès international, comportant déjà onze médailles, dont cinq titres suprêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + seize =