Le Président Tebboune met en garde contre toute tentative d’exploitation des crises pour semer la discorde

Le président de la République, M.Abdelmadjid Tebboune a mis en garde, jeudi, contre les tentatives d’atteinte à l’unité nationale et toute exploitation de drames et crises pour envenimer la situation et semer la discorde entre les enfants de la patrie.

Dans une allocution adressée au peuple algérien, suite au déclenchement des feux de forêt dans nombre de wilayas ayant fait plusieurs victimes, civiles et militaires, le Président Tebboune a jugé primordial de mettre l’unité nationale à l’abri de toute tentative malveillante, mettant en garde contre « les profiteurs d’occasions pour semer la discorde ».

« L’Etat algérien est indivisible, il en est de même pour le peuple », et l’affaire de l’unité nationale « est tranchée », a-t-il souligné, assurant que « toutes les voies possibles » seront épuisées pour barrer la route aux parties désirant attenter à cette union.

Ceux qui profitent de cette tragédie que traversent des wilayas entières pour « envenimer la situation et tenter de séparer entre l’armée et le peuple et entre le peuple et l’Etat », doivent savoir, affirme le chef de l’Etat, que « ce sont les citoyens honorables qui ont soutenu les services de sécurité pour mettre la main sur des suspects ».

Il a en outre mis l’accent sur la nécessité de préserver l’unité nationale, estimant que toute velléité d’y porter atteinte « est un crime en soi », avant de rappeler que cette question demeure « une chose sacrée ».

Concernant le décès du jeune à Larbaa Nath Irathen (Tizi Ouzou), suite à des soupçons de son implication dans les feux de forêts qui ont ravagé la région, le président de la République a souligné que seule la Justice était habilitée à établir les faits dans cette affaire.

Et de mettre en garde qu' »il convient de ne pas exploiter cette circonstance, ni de tomber dans le piège de deux organisations terroristes qui tentent de porter

atteinte à l’unité nationale ».

Feux de forêts : arrestation de 22 mis en cause 

Le Président de la République, M.Abdelmadjid Tebboune a fait état,  de l’arrestation de vingt-deux (22) individus suspectés d’être à l’origine des feux de forêts qui ont ravagé plusieurs wilayas du pays, relevant que la majorité des incendies sont d’origine criminelle.

Dans une allocution à la nation, le Président Tebboune a précisé que les 22 suspects arrêtés, dont 11 à Tizi Ouzou, 4 à Annaba et le reste à Médéa, Jijel et Ain Defla, sont à présent entre les mains de la Justice.

Les enquêtes vont bon train pour mettre la main sur les auteurs de ces feux, a-t-il assuré, indiquant que la Justice suivra son cours dans ce sens, a ajouté le Président Tebboune.

Aussi, a-t-il mis l’accent sur l’impératif de préserver l’unité nationale et de contrecarrer les plans des instigateurs visant à semer la désunion entre les Algériens.

deux canadairs en provenance de l’Espagne attendus vendredi

Deux avions bombardiers d’eau (de type Candair) en provenance de l’Espagne sont attendus vendredi pour contribuer à l’extinction des feux de forêts qui se sont déclarés dans plusieurs wilayas du pays depuis quatre jours et ont fait des dizaines de victimes, civils et militaires, a indiqué jeudi le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Dans une allocution à la nation diffusée par la Télévision publique, le Président Tebboune a fait état de l’arrivée dans trois jours d’un troisième appareil en provenance de la Suisse pour participer à l’opération d’extinction des feux de forêts qui ont touché diverses wilayas, particulièrement Tizi Ouzou et Béjaia.

Le Chef de l’Etat a relevé avoir donné, dès les premiers départs de feux, des instructions pour prendre attache avec tous les pays européens amis en vue de l’acquisition de canadairs.

Malheureusement, a-t-il dit, aucun pays n’a répondu à notre demande, tous les appareils européens étant déployés en Grèce et en Turquie.

Et de rappeler que « l’Algérie a reçu, ce jour, deux avions en provenance de France, pour l’extinction des feux ».

Une démarche qui intervient au lendemain de l’accord commercial auquel est parvenue l’Algérie avec l’Union européenne (UE), portant affrètement de deux avions bombardiers d’eau (ABE).

Le Président Tebboune a fait état, dans le même contexte, d’instructions données à l’Armée nationale populaire (ANP) pour « prendre contact avec les compagnies qui vendent des ABE », affirmant que l’Algérie avait suffisamment de moyens matériels pour l’acquisition de ces appareils.

« L’Etat a mobilisé tous les moyens matériels et humains » nécessaires pour surmonter cette conjoncture », a-t-il expliqué, soulignant que l’ANP avait réquisitionné 6 hélicoptères pour venir à bout des flammes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 + 11 =