Le chauffard avait tué trois jeunes sur une moto à St Rock : Après une première condamnation, l’accusé risque une peine plus sévère en appel

L’accusée un trentenaire avait été condamnée à deux (02) ans de prison en première instance pour homicide involontaire et non assistance à personne en danger, ainsi que tentative de fuite. Le chauffard, en état d’ivresse, avait percuté et en éjectant les victimes qui se trouvaient sur une moto sur le bas coté.  Selon les faits de ce drame qui remonte au mois de juillet 2020 et la version de témoins sur les lieux, la moto se dirigeait de la corniche en direction d’Oran, alors que le conducteur du véhicule, qui venait en sens inverse vers Aïn El Turck, les aurait ‘’happer’’ les laissant  pour mort, gisant dans leurs marre de sang, sans leur porter assistance, ni même appelé le numéro vert. Après l’incident, le chauffard aurait fait demi-tour avant de s’enfuir à bord de sa ‘’Mercedès’’, après s’être débarrasser des quelques bouteille d’alcool qui était en sa possession. Le motocycliste et ces passagers ont quant à eux été éjecté sous la force de l’impact. Deux des victimes décèderont une heure et demie après le drame et le troisième rendit l’âme quelques jours après en salle de réanimation du CHU d’Oran.  Porter en appel, les ayants droit ont demandé la diffusion d’une vidéo retraçant toute la scène de ce drame et qui à l’époque avait défrayé la chronique. Pour sa part, le Procureur de la Républiques, représentant de la partie civil,  a lors de l’audience de la cours d’appel d’Oran et face aux preuves plus qu’accablantes, requis une peine maximale à l’encontre du chauffard. La défense a pour sa part évoqué ‘’des circonstances atténuante’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × quatre =