L’ANPDP lance officiellement son site électronique

L’Autorité nationale de protection des données à caractère personnel (ANPDP) a lancé officiellement, lundi, à Alger, son site électronique www.anpdp.dz qui vise, dans une première étape à sensibiliser et informer les personnes concernées et les responsables du traitement des données de leurs droits et obligations.

A l’occasion de l’annonce du lancement officiel du site électronique de l’autorité, le président de l’ANPDP, Lotfi Boudjemaa a précisé qu’il vise, dans sa première étape allant de janvier à août 2023, à sensibiliser et informer les personnes concernées et les responsables du traitement des données de leurs droits et obligations, en prenant connaissance du contenu de la loi relative à la protection des personnes physiques en matière des données à caractère personnel, qui définit les droits et sanctions prévues en cas d’atteinte à ces informations.

Dans sa deuxième étape, l’autorité inclura tous les formulaires relatifs au traitement, et ce conformément aux dispositions de cette loi, a-t-il fait savoir.

Il a en outre précisé que « la mise en service de ce site web permettra d’établir un contact direct entre les personnes et les organismes publics et privés ayant trait au travail de l’autorité ».

Le travail de l’autorité, poursuit-il, « s’inscrit dans le cadre de la protection des droits consacrés par la Constitution, dont notamment le droit à la vie privée et le droit de la personne physique à la protection de ses données, d’où la nécessité de mettre en place un cadre juridique pour la protection de ces droits par une autorité qui prend en charge le traitement d’un point de vue juridique et procédural ».

  1. Boudjemaa a également appelé « les différents organismes à prendre connaissance du contenu du site en termes d’informations, et ce pour avoir une idée sur la teneur de la loi en la matière, dans la perspective d’élaborer la conformité du traitement par ces organismes des données à caractère personnel (numéro d’identification national, date de naissance, données génétiques, données biométriques et autres) ».

Les membres de l’autorité, rappelle-t-on, avaient été officiellement installés le 11 août 2022 à la Cour suprême pour un mandat de cinq (5) ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 − 4 =