Lancement du programme de réalisation de près de 264.000 logements

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, s’est exprimé, ce dimanche, en marge de l’ouverture de la 25e édition du Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics (Batimatec 2023),  sur le lancement de nouveaux programmes de logements.

« Le secteur du bâtiment a vu le lancement du programme de réalisation de près de 264.000 logements, toutes formules confondues, dans le cadre de la loi de finances 2023 », a indiqué le ministre en précisant que « les demandes de réalisation de ce programme ont été destinées aux différents opérateurs tant public que privé tout en tenant compte de la qualité, du coût et du respect des délais de réalisation.

Le ministre a, ensuite, mis en avant la qualité et la compétitivité du produit national en termes de matériaux de construction, appelant les producteurs locaux à l’exportation pour accéder aux marchés étrangers notamment africain. Il a indiqué que «le produit ,algérien est désormais mondial car conforme aux différentes règles et normes internationales en terme de qualité, et c’est la raison pour laquelle nous encourageons les producteurs locaux (de matériaux de construction) à l’exportation notamment en Afrique, après que le produit national couvre les besoins de la consommation interne ».

« Le produit algérien a atteint un taux d’intégration allant de 80 à 90 % »

Soulignant que « le produit algérien a atteint un taux d’intégration allant de 80 à 90 % », M. Belaribi a incité les producteurs à augmenter l’investissement et à créer un réseau national de sous-traitance, une condition sine qua non pour atteindre un taux d’intégration à 100 %.

Concernant l’exportation vers l’Europe, le ministre a indiqué « qu’il existe actuellement des producteurs locaux qui exportent vers l’Europe leurs produits qui sont conformes aux différentes normes, notre objectif étant d’accéder au marchés africains et en détenir une grande part », ajoutant que la construction des logements « se fait désormais à 100 % à partir de matériaux de construction fabriqués localement ».

Le programme AADL 2 sera clos définitivement cette année

A ce propos, M. Belaribi a cité l’exemple des projets de logements AADL qui sont, précise-t-il, « réalisés par des entreprises et des bureaux d’études algériens ».

Les stades de football récemment réceptionnés ont, également, été construits par des bureaux d’études algériens et une main d’œuvre locale, a ajouté le ministre.

Concernant le programme AADL 2, le ministre a tenu à rassurer que ce dossier sera clos définitivement cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 1 =