L’Algérie récupère un manuscrit islamique rare remontant à 1659

Les autorités algériennes ont récupéré un manuscrit islamique rare qui remonte à 1659 dont les autorités coloniales se sont accaparées en 1842, a indiqué, mercredi, un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger.

Le ministère « porte à la connaissance des Algériennes et des Algériens à l’intérieur et à l’extérieur du pays que les autorités algériennes ont réussi à récupérer un manuscrit islamique rare qui remonte à 1659 dont les autorités coloniales se sont accaparées en 1842, après une attaque menée par l’armée française contre l’Emir Abdelkader dans les montagnes de l’Ouarsenis », lit-on dans le communiqué.

La récupération de ce manuscrit « de haute valeur historique et d’une grande symbolique, a été rendue possible grâce à la conjugaison des efforts des pouvoirs publics, sur orientations directes du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, ainsi qu’aux membres de notre communauté en France qui se sont mobilisés, animés d’un haut sens de  patriotisme, pour empêcher la vente aux enchères de ce manuscrit », affirme le communiqué.

« Les autorités algériennes qui apprécient hautement ce sursaut nationaliste qui honore les membres de notre communauté à l’étranger, saluent en eux leur esprit nationaliste élevé et leur attachement à l’histoire de leur pays et au patrimoine de leurs grands aïeuls, et rappellent que la récupération de ce manuscrit et son rapatriement au pays, s’inscrivent dans le cadre des efforts inlassables et des démarches continues que les plus hautes autorités du pays n’ont eu de cesse de déployer, en vue de récupérer tout le patrimoine algérien spolié, par souci de préserver et de sauvegarder la mémoire nationale », ajoute la même source.

« Il s’agit d’un objectif suprême qui revêt une dimension souveraine et constitue une priorité absolue parmi les engagements du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, d’édifier une Algérie Nouvelle fidèle aux sacrifices des chouhada et aux valeurs et principes du message de Novembre », a conclu le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − douze =