L’Afrique comme profondeur stratégique et économique pour l’Algérie

Énergie, produits pharmaceutiques et agroalimentaires, des potentialités que l’Algérie peut exporter dans le continent africain. La volonté politique est affichée, reste à lever certaines lacunes liées à la logistique. C’est ce que confirme, mardi matin, sur les ondes de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne, Ali Bey Nasri, Consultant en export.

Selon lui, « le continent africain représente un marché économique très important pour l’Algérie. Nos exportations en Afrique sont estimées à 300 millions de dollars, dont 80% en matière de gaz. »

Objectif, augmenter les exportations avec une logistique adaptée, notamment à travers la ligne Alger-Dakar et la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF). « Une semaine suffit pour acheminer des produits via la ligne Alger-Dakar, au lieu de 35 jours à travers les compagnies étrangères », explique l’expert dans un reportage diffusé, ce mardi matin, sur les ondes de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne.

Quant à la ZLECAF, poursuit Ali Bey Nasri, « l’Algérie a également présenté une offre tarifaire généreuse. C’est aux opérateurs de travailler dans ce sens pour une augmentation efficiente des exportations.  »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × deux =