La stratégie du secteur de la solidarité dans la qualification de la femme rurale soulignée

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou a mis en exergue, jeudi à Saïda, la stratégie du secteur de la solidarité nationale dans la qualification de la femme rurale et la femme au foyer, et son encouragement à créer des micro-entreprises.

Supervisant le lancement d’une caravane d’aides aux personnes âgées et à celles aux besoins spécifiques, dans le cadre d’une visite d’inspection dans la wilaya, la ministre a affirmé que la stratégie du secteur de la solidarité nationale attire la femme rurale et la femme au foyer vers les centres de formation professionnelle en vue de l’obtention d’un diplôme la qualifiant à bénéficier des avantages des dispositifs de soutien à la création de micro-entreprises et à réaliser son indépendance financière.

Mme Krikou a indiqué que l’Etat a mis en place des mécanismes de soutien et d’accompagnement pour cette catégorie de femmes, capables de créer des micro-entreprises et de contribuer à la production économique.

Elle a ajouté que son département ministériel œuvre, à travers des cellules de solidarité de proximité, réparties à travers les wilayas du pays, à sensibiliser les femmes rurales sur l’importance de se tourner vers ces dispositifs et de bénéficier des avantages offerts.

Au Centre de formation professionnelle et d’apprentissage « Chahida Grina Bakhta » à Saïda, Mme Krikou a visité les différents ateliers de formation et les spécialités disponibles, soulignant que la formation professionnelle qualifie les femmes, notamment celles productives et les femmes au foyer, et facilite leur entrée dans le monde du travail.

Elle a aussi inspecté le Centre psychopédagogique des enfants déficients mentaux, dans la commune de Aïn Lahdjar, afin de s’enquérir des conditions de prise en charge des enfants déficients mentaux au Centre pédagogique 2 de Haï Nasr au chef-lieu de wilaya où elle a insisté sur la nécessité de coordonner avec le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels en vue d’introduire des spécialités de formation adaptées aux besoins des personnes souffrant de déficiences mentales moyennes.

La ministre a, en outre, visité une exploitation agricole dans la commune de Sidi Ahmed, couvrant une superficie de 40 hectares, et tenue par une femme rurale spécialisé dans l’élevage ovin, l’aviculture et la plantation d’oliviers.

Dans ce cadre, Mme Krikou a souligné que cette ferme représentait un exemple réussi de la femme rurale productive et qualifiée pour le soutien de l’économie nationale et réaliser l’indépendance financière.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze + 10 =