LA STATION BALNEAIRE DE MERS EL HADJADJ: Des séjours aux familles démunies d’Oran et d’autres wilayas du Sud

A Oran, des jeunes et moins jeunes, des familles semblent déterminés à profiter de l’été et passer de belles vacances, quitte à partir moins loin, voire à proximité et dans sa propre ville. En effet et même si cet appétit pour les vacances se heurte parfois à la cherté des offres proposées par les agences de voyage et les complexes hôteliers aux touristes locaux, de nombreuses alternatives ont été développées ces dernières années, de façon à permettre à toutes les bourses et même aux enfants des familles nécessiteuses de profiter de l’été, des eaux cristallines et du sable doré de ses plages. Déjà, il faut savoir que la wilaya d’Oran, et à l’initiative de la Direction de la jeunesse et des sports de la wilaya d’Oran, des centres de vacances et de loisir pour jeunes sont organisés chaque année pendant la saison estivale pour les enfants de familles démunies d’Oran et d’autres wilayas du Sud et des Hauts plateaux qui viennent profiter de la fraîcheur des plages oranaises.  Pour cette année, l’opération a bénéficié aux enfants des familles nécessiteuses des APC d’Oran, a-t-on appris de Mme Samia Labiad, directrice du centre de vacances et de loisir pour jeunes à Mers El Hadjadj et cadre à la DJS.  Pour cette infatigable activiste de l’événementiel associatif et actions caritatives et citoyennes, l’objectif de cette initiative est de permettre aux jeunes et enfants de familles nécessiteuses de passer de belles vacances et profiter pendant 15 jours de la plage et de tous les loisirs de détente et des animations artistiques et pédagogiques encadrées par des professionnels du secteur. L’action profitera cette année à 450 enfants répartis sur trois sessions de 15 jours, soit 150 enfants par session, a fait savoir la responsable. Toutefois, la crise du Covid-19 a été une belle opportunité pour développer le tourisme local. Nombreuses sont les familles et les jeunes ayant pris goût aux voyages, excursions et programmes de divertissement et loisirs qu’organisent de nombreuses associations ou agences de voyage à l’intérieur du pays et à Oran même depuis l’été 2020. Parmi elles A. B. voyages et adventures, installée à Oran qui s’est plus ou moins spécialisée dans ce segment depuis 2019. Outre les offres de voyages à l’intérieur du pays qu’elle propose à ses clients, dont le circuit Bejaïa, Jijel, Sétif, Annaba et El Kala, l’établissement organise chaque semaine des sorties en mer et vers l’île de Leïla et balades en bateau. Sa clientèle cible sont les amateurs de baptême de plongée et de la nature vierge. Contacté par notre journal, Alaa S. le gérant de cet établissement, qui assure également des voyages organisés à l’étranger, a fait savoir qu’en dépit de la réouverture de la frontière terrestre avec la Tunisie, la demande pour les produits locaux demeure forte, voire plus importante. Selon lui, le 15 juillet dernier -jour de la réouverture de la frontière- le flux des voyageurs de Tunisie vers l’Algérie était plus important que celui en sens inverse. La wilaya accueillait il y a quelques années jusqu’à 30 millions d’estivants dont une grande partie vient des autres wilayas du pays et espérait trouver à Oran une ambiance nocturne, de fête, de distraction et de loisirs pour toutes les franges de la société. Bref, le slogan des vacances pour tous est bien réel à Oran.

Hadj H

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × deux =