La réouverture du poste frontalier de Deb Deb va promouvoir les exportations vers Libye

Le président de la Confédération des industriels et producteurs algériens (CIPA), Abdelouahab Ziani, a salué mercredi à Alger la décision de réouverture du poste frontalier de Deb Deb à Illizi, affirmant que cette procédure permettra d’augmenter sensiblement le volume des exportations algériennes vers la Lybie.

Lors d’une conférence de presse, M. Ziani a fait savoir que la réouverture du poste frontalier de Deb Deb facilitera l’accès de plus de 2000 produit algériens au marché libyen, affirmant que les opérateurs économiques nationaux étaient prêts à relever le défi à condition qu’ils bénéficient de l’accompagnement de l’Etat notamment en ce qui concerne le transport, les transactions bancaires et le dédouanement.

D’après les estimations du même responsable, le volume des exportations hors hydrocarbures pourrait dépasser l’objectif tracé pour cette année fixé à 5 mds USD et ce, en cas d’activation des échanges avec la Libye via le poste de Deb Deb, précisant que ce volume pourrait atteindre ainsi les 10 mds USD.

Outre les produits agricoles, les produits nationaux pharmaceutiques, alimentaires (les pattes notamment) et manufacturières ainsi que les matériaux de construction et les services seront très prisées sur le marché libyen dont la demande interne est de plus de 20 mds USD.

Les producteurs algériens pourraient satisfaire entièrement cette demande s’ils bénéficient de l’accompagnement et des facilitations de l’Etat.

Pour rappel le ministère de des finances et le ministère libyen de l’Economie et du commerce avaient convenu lors du forum économique algéro-libyen tenue mai dernier de l’actualisation la convention de non-double imposition et d’accélérer l’ouverture du poste frontalier Deb Deb-Ghadamès pour faciliter le transport de marchandises en Libye. Les deux parties avaient également décidé d’ouvrir une agence bancaire  au niveau de ce poste frontalier.

M.Ziani a estimé que la création d’une succursale bancaire de la Banque extérieure d’Algérie (BEA) au niveau du poste frontalier terrestre Debdeb en septembre prochain constituera une étape importante à même de faciliter les transactions commerciales entre les deux pays, réduire la durée des transactions bancaires et faciliter l’entrée des marchandises sur les territoires libyens.

Il a mis l’accent, en outre, sur l’impératif de créer une agence de la BEA à Tripoli (Libye) dans le souci de permettre aux hommes d’affaires algériens d’effectuer leurs transactions commerciales en toute facilité, notamment la création d’annexes à leurs sociétés algériennes en Libye.

M.Ziani a plaidé, dans ce sens, pour l’adaptation des lois en vigueur en matière d’investissement aux exigences de la promotion des exportations algériennes, outre l’élargissement de l’activité à l’étranger.

Dans l’objectif d’augmenter le volume des exportations algériennes vers les différents pays frontaliers et africains, le président de la CIPA a insisté sur l’impératif d’accélérer l’ouverture des secteurs des transports aérien et maritime, appelant à l’incitation des sociétés algériennes à investir dans les régions frontalières au Sud du pays à travers des avantages douaniers.

Les zones de libre échange suscitent un grand intérêt des opérateurs en Libye, au Tchad, au Mali et dans les autres pays africains, appelant à l’impératif d’accélérer leur création.

Concernant le commerce de troc, M. Ziani a souligné l’importance d’impliquer les opérateurs économiques algériens dans l’opération de dressement de la liste des produits concernés en raison de leur présence sur terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize − douze =