La femme rurale peut constituer un élément important dans l’équation économique

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme Kaoutar Krikou a affirmé lundi à Jijel que « la femme rurale peut constituer un élément important dans l’équation économique ».

« La femme rurale peut devenir un acteur important dans l’économie nationale et dans les diverses activités », a considéré la ministre en visite dans la wilaya en compagnie du ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, Mohamed Hamidou, pour présider le lancement de la campagne de sensibilisation nationale en direction de la femme rurale.

Elle a également rappelé que le Président de la République Abdelmadjid Tebboune a donné des instructions pour intensifier les efforts afin d’impliquer la femme rurale à la vie économique, ajoutant que la caravane sillonnera les diverses wilayas du pays dans le but de présenter aux femmes habitants les localités reculées les différentes formes de soutien offertes par les pouvoirs publics pour élargir leurs activités et mieux connaitre leurs besoins et leurs préoccupations.

La caravane qui s’est ébranlée du devant la maison de la culture Omar Oussedik de la ville de Jijel en direction de la commune Ghebala, une des plus pauvres de la wilaya était accompagnée d’une caravane médicale et d’une autre de solidarité avec les habitants des zones d’ombre pour notamment vacciner les personnes âgées et celles atteintes de maladies chroniques contre la grippe saisonnière et distribuer des couvertures et aliments aux familles démunies.

La délégation ministérielle a notamment visité, à l’occasion des expositions de produits artisanaux et des réalisations des femmes rurales organisées dans le cadre de la célébration du nouvel an amazigh à la maison de la culture et dans le hall du siège de la chambre de l’artisanat et des métiers (CAM).

Les deux ministres devront aussi visiter un atelier familial de porterie dans la commune de Sidi Abdelaziz et un autre de distillation des huiles végétales à El Milia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + huit =