La famille de la presse consciente de son rôle sensible dans la promotion de la véritable image de l’Algérie

Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani a affirmé, jeudi, que la loi organique sur l’information était un acquis à même d’assurer plus de professionnalisme à la famille de la presse, consciente du rôle sensible qui lui incombe dans la promotion de la véritable image de l’Algérie, notamment à l’étranger, particulièrement à la lumière des développements survenant au double plan régional et international.

« Nous avons veillé à ce que la loi organique sur l’information soit un jalon supplémentaire qui renforce les acquis réalisés et confère davantage de professionnalisme à la famille de la presse, d’ailleurs consciente de son rôle sensible dans la promotion de la véritable image de l’Algérie à l’étranger, notamment à la lumière des développements survenant au double plan régional et international », a souligné M. Bouslimani au terme de la séance d’adoption du texte de loi en plénière au Conseil de la nation.

Rappelant que « les efforts participatifs positifs des différents acteurs et parties prenantes ont abouti à l’adoption de cette loi importante dans le cadre de la dynamique de réforme du système juridique national, de manière à réaliser les objectifs de l’Algérie nouvelle avec l’efficacité nécessaire », le ministre a indiqué que le texte de loi vise à « promouvoir le rôle de la presse selon des approches adaptées aux mutations internes et aux évolutions opérées dans le domaine de la communication « .

Cette démarche a pour objectif de « mettre en place une presse nationale forte, compétitive et unifiée, sous-tendant liberté et responsabilité pour accompagner le processus d’édification et de développement, mais également mettre en avant la véritable image de l’Algérie dans le monde », a expliqué le ministre.

Et de préciser que ces efforts permettent également de « relever les divers défis, notamment ceux liés aux guerres dites de quatrième génération ».

Le ministre a réaffirmé que le gouvernement « s’emploiera à prendre en charge les propositions, préoccupations et recommandations soulevées par le Conseil de la nation, à travers les textes d’application de cette loi organique et des lois régissant l’activité de l’information, tous supports confondus ».

Une telle procédure favorise « le professionnalisme en matière de pratique informationnelle, consacre les valeurs de responsabilité et le principe du droit à l’information », a soutenu M. Bouslimani.

Dans une déclaration à la presse au terme de la séance d’adoption, le ministre s’est félicité des efforts déployés par la famille de la presse, citant à ce propos la couverture médiatique professionnelle des rendez-vous et événements internationaux qu’a abrités l’Algérie, à l’instar du Sommet arabe d’Alger.

En réponse à une question sur la « réserve » émise par la Commission de la culture, de l’information, de la jeunesse et du tourisme au Conseil de la nation, sur l’article 22 de la loi organique sur l’information, il a affirmé que « le gel ou la réserve sont des procédures ordinaires », expliquant que « la réserve en question concerne l’accréditation de la presse étrangère en Algérie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 + treize =