La démarche du Président de la République réaffirme l’engagement pour la cause palestinienne

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi a affirmé, lundi à Alger, que la démarche du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune pour l’unification des rangs palestiniens vient réaffirmer l’engagement permanent de l’Algérie pour la cause palestinienne.

Lors de la cérémonie d’ouverture de la 18e édition du Prix international d’Alger de récitation du Saint Coran et de célébration du patrimoine islamique à Dar El Imam à El Mohammadia (Alger), le ministre a souligné que « l’organisation de cette manifestation spirituelle en cette date qui coïncide avec la célébration de Leilat el Israâ wal Miiraj, vient rappeler à la mémoire la portée symbolique de la mosquée El-Aqsa et de la cause palestinienne qui demeure la première cause pour l’Algérie qui réaffirme son engagement au soutien de cette cause à travers la démarche du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune pour l’unification des rangs palestiniens ».

« L’organisation de ce Prix entre dans le cadre de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance et du recouvrement de la souveraineté nationale, et de la préparation de la commémoration de la journée du chahid, et est une occasion de souligner que l’Algérie demeure la destination de choix pour les gens du Coran », a-t-il ajouté.

« L’organisation par l’Algérie de nombreux évènements à dimension africaine, méditerranéenne, arabe et internationale est une autre preuve de son engagement en faveur des valeurs de paix, de coopération et du vivre-ensemble, des valeurs soulignées par le Président de la République à maintes occasions », a expliqué M. Belmehdi.

A cet effet, il a affirmé que son département ministériel « œuvre à la concrétisation des engagements de l’Etat algérien à travers la mise en œuvre du plan d’action du Gouvernement et des engagements du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune qui a appelé à accorder l’importance nécessaire aux méthodes et programmes d’enseignement du Saint Coran ainsi qu’aux moyens matériels et humains, voire technologiques réservés à cet effet ».

Il a rappelé, dans ce sens, « les résultats obtenus par les diplômés des écoles d’enseignement coranique et des zaouias en Algérie, et des lauréats des différents concours nationaux et internationaux de récitation et de psalmodie du Coran », arguant que « tous les efforts consentis dans ce sens visent essentiellement à préserver l’identité nationale, à raffermir la référence religieuse nationale, en sus de contribuer à la poursuite du processus d’immunisation de la société contre les défis et les dangers qui la guettent et visant à oblitérer ses valeurs et principes ».

Par ailleurs, le ministre a mis en avant « le rôle des enseignants du Coran et des parents, de par les efforts consentis pour préparer une génération attachée au Coran, à ses valeurs et principes, ce qui lui permettra de faire face à tous les défis ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 2 =