LA COVID-19 EN BAISSE CONSTANTE A ORAN: Le bilan fait état de 203 cas de contamination contre 300 la semaine dernier

Dans une déclaration, faite par le Dr Youcef Boukhari, chef du service de prévention à la direction de la santé et de population d’Oran, estime que la situation pandémique est actuellement dans une tendance baissière. La wilaya d’Oran enregistre ces deux dernier jours une baisse considérable, qui passe de 300 cas/jours à 203 cas la journée d’hier, tenant compte du taux d’admissions des patients atteints du virus dans les établissements de la santé publics, comprenant l’EHU 1er-Novembre, le CHU d’Oran et l’unité Covid de Sidi Chahmi, l’hôpital Medjber Tami, ainsi que le CHU El Mohgoun.  Il indique, à ce propos, que  ce état de fait est du principalement  au mesures de confinement instauré par les pouvoirs publics.  Le Dr Boukhari reste pour le moins circonspect, puisqu’il appelle au respect des gestes barrières pour éviter tout rebond dans la contamination. Il tiendra également à rappeler que ces unités de lutte contre la pandémie qu’un nombre de patients” sont admis dans son service “en détresse respiratoire”.  Pour rappel, la wilaya d’Oran a connu depuis le début juillet une succession de rebonds de la contamination due à de nombreuses raisons, dont la principale était le non-respect des gestes barrières et le non-port de masque de protection. Des raisons qui subsistent toujours actuellement, faisant que l’immunité collective ne représente que 23% dans la wilaya d’Oran. notons que , la wilaya d’Oran a reçu hier un nouveau quota de 50.000 doses du vaccin chinois Sinovac, a indiqué le même responsable. Notons que ce vaccin s’est plus où moins raréfiés derniers jours, d’où le questionnement des citoyens qui attendait d’avoir leur deuxième doses de ce vaccin chinois.  En effet, des citoyens s’interrogent sur la non-disponibilité, notamment du vaccin Spoutnik-V avec lequel notre pays s’est appuyé lors du début de campagne de vaccination. Rappelons qu’en juillet dernier, l’hôpital de Hai Nedjma d’Oran, dédié depuis plus d’un an à la prise en charge exclusive des cas de covid19, affiche complet à cause de la recrudescence de l’épidémie, indique le responsable de la direction locale de la santé et de la population (DSP).

Hamdouche Hadj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × quatre =