KAMEL BABOU, CANDIDAT SUR LA LISTE DU MOUVEMENT ENNAHADHA POUR LA WILAYA D’ORAN: « Aux citoyens de choisir leurs meilleurs représentants »

Kamel Babou, un universitaire licencié en Relations générale et communication, ayant côtoyé de près le mode des médias pour avoir été correspondant pour plusieurs journaux, actuellement responsable de la cellule de communication auprès du CHU Oran, est le modèle même de la nouvelle génération qui évolue au sein du Parti « En Nahdha », un parti qui mise sur les jeunes compétences tout ayant en commun, une vision et une idéologie qui convergent vers les mêmes objectifs. Ce que nous précisera Mr Kamel Babou, qui a décidé de prendre part aux élections législatives du 12 juin, convaincu que son parcours en contact étroit avec le public et le monde des médias, notamment en travaillant dans la plus importante structure sanitaire de la wilaya d’Oran, une wilaya ou il se présente avec d’autres membres du parti sur la liste de son parti En Nahda.

c’est aussi le discours que prone le Mouvement Ennahda, dont la formation politique mise sur les jeunes pour voter « massivement » le 12 juin prochain et relever le défi pour opérer un changement positif.

Un point de vue que nous explique Mr Babou Kamel, notamment depuis le début de la campagne électorale quia débuté rappelons le 20 mai dernier.

« nous recevons un accueil favorable de la part de nos concitoyens lors de nos différentes déplacements à travers les quartiers de la ville d’Oran, surtout lorsque nous expliquons nos points de vue et notre programme en lien direct avec la société. sans démagogie et sans insulter l’intelligence du citoyen, qui est au fait et au courant de tout ce qui se passe dans son environnement immédiat ».

Notre interlocuteur considère que cette prochaine échéance électorale constitue « une autre opportunité pour bâtir la nouvelle Algérie », en misant, dit-il, sur « les jeunes pour se rendre aux urnes et choisir avec responsabilité leurs représentants à l’Assemblée populaire nationale ». Et d’enchainer : « Le vote, le 12 juin prochain, revêt une importance considérable en ce sens qu’il permettra de mettre fin aux anciennes pratiques, comme la fraude et le fait de privilégier certains partis au détriment d’autres ».

Lors de ses débats avec des citoyens, M. Kamel Babou a assuré que le Mouvement Ennahda a choisi minutieusement ses candidats, dont la majorité sont des jeunes, ajoutant que cette formation politique a veillé à impliquer des jeunes responsables et instruits dans la course aux législatives et briguer des sièges au sein de la future Assemblée populaire nationale.

L’intervenant a motivé ce choix « judicieux » par le souci de « permettre aux jeunes de contribuer à l’édification de la nouvelle Algérie qui s’appuie notamment sur le principe de l’égalité des chances au profit de personnes intègres et sérieuses, et le changement des anciennes mentalités ».

A la fin de notre entretien, M Babou Kamel, n’omettra pas de croire qu’il s’attend à ce que les citoyens se dirigeront massivement vers les urnes le 12 juin prochain et choisirons les bons représentants en toute liberté et responsabilité.

Zitouni Mustapha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − 2 =