Joey Hood: l’administration Biden souhaite travailler avec l’Algérie sur des « objectifs communs »

Le président Biden est « très sérieux » au sujet de travailler avec l’Algérie sur des objectifs communs, a déclaré le secrétaire d’Etat adjoint américain aux affaires du Proche-Orient, Joey Hood, qualifiant ses discussions avec les responsables algériens de « très productives ».

« Le Président Biden est très sérieux au sujet de travailler avec l’Algérie sur nos objectifs communs en ce qui concerne la Libye, par exemple, où les deux pays cherchent le départ des forces étrangères et le retour de la souveraineté au peuple libyen afin que (les libyens) puissent déterminer leur propre avenir », a déclaré Joey Hood dans un entretien accordé à l’APS au terme de sa visite en Algérie.

C’est aussi eu égard au  » rôle de l’Algérie au Sahel et dans d’autres régions » que Washington souhaite approfondir sa coopération avec Alger en plus de « travailler ensemble pour préserver le riche patrimoine culturel » algérien, a-t-il ajouté.

Le secrétaire d’Etat adjoint américain a, par ailleurs,  qualifié ses discussions avec les responsables algériens,  » à l’occasion de sa première visite en Algérie,  de « très productives ».

 » Je suis très heureux d’être ici. J’ai été chaleureusement accueilli  par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra ainsi que par le ministre du Commerce, Kamel Rezig, le Premier ministre, Aymen Benabderrahmane et la ministre de la Culture et des arts, Wafaa Chaalal avec lesquels nous avons eu des discussions très productives sur les relations bilatérales ainsi que sur notre coopération concernant les questions régionales », a-t-il relevé.

Evoquant, par ailleurs, la Covid-19, le diplomate américain  a précisé que la lutte contre cette pandémie constituait  » la priorité numéro un de  l’administration Biden.  » « Nous le faisons en tant que plus grands donateurs de vaccins à COVAX, qui fournit des doses de vaccins à des centaines de millions de personnes dans le monde, y compris, espérons-le, en Algérie », a-t-il dit

 » Les perspectives de promotion de solutions politiques et pacifiques aux différentes crises minant la paix et la sécurité dans les régions d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient ont été  au centre de l’entretien du chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra avec le Secrétaire d’Etat adjoint américain aux affaires du Proche-Orient », a indiqué le ministère des Affaires Etrangères dans un communiqué.

« Ces consultations reflètent la politiques de haut niveau des relations distinguées entre l’Algérie et les Etats-Unis d’Amérique, ainsi que la volonté commune d’œuvrer à la promotion de la paix et de la sécurité aux niveaux régional et international », a ajouté le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − 5 =