Jeux paralympiques-2020: l’APN honore les athlètes médaillés à Tokyo

La commission jeunesse, sport et activités associatives de l’Assemblée populaire nationale (APN) a honoré jeudi à Alger, les athlètes paralympiques algériens médaillés aux Jeux de Tokyo-2020 et détenteurs de records africains et mondiaux.

L’hommage a été rendu aux athlètes qui ont récolté les 12 médailles algériennes aux joutes de Tokyo, lors d’une cérémonie à laquelle étaient présents notamment Ait-Amar Hamid, président de la commission jeunesse, sport et activités associatives de l’APN, Moundir Boudene (représentant du président de l’APN), Khaled Abderaouf (représentant du MJS), Tahraoui Aissa (représentant du ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme) et Maachou Slimane (président de la Fédération algérienne handisport).

Lors d’une allocution d’ouverture, Ait-Amar Hamid a souligné que cet hommage se veut une reconnaissance des efforts accomplis par les athlètes du handisport algérien qui ont hissé haut les couleurs nationales au rendez-vous de Tokyo. Il a également rendu hommage, à cette occasion, à l’ex-sélectionneur de judo, Amar Benikhlef, et aux deux arbitres internationaux, Sid Ali Hamidi et Youcef Belkhiri, qui ont officié pour la première fois aux JO, lors de l’édition de Tokyo.

« Nous profitons de cette occasion pour lancer un appel aux autorités locales et au ministère de tutelle pour revoir le système d’octroi des primes de victoire à l’occasion de ces manifestations, car il est impensable qu’un champion paralympique qui fait face à son infirmité et ses difficiles conditions pour devenir un symbole d’espoir, perçoit 50 % de la prime octroyée aux valides. Nous souhaitons également la prise en considération de leurs problèmes sociaux, ainsi que la mise à leur disposition d’un centre d’entraînement », a-t-il dit.

De son côté, le représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), Khaled Abderraouf, a indiqué qu’un nouveau décret relatif aux primes financières des athlètes handisports et les autres sportifs sera « prochainement signé ».

« Un décret sera bientôt signé qui prendra effet à partir du 1er août 2021. En outre, nous avons décidé d’équiper tous les centres de préparation de l’élite nationale et des équipes nationales, d’une salle destinée à la préparation des athlètes handisports. Le centre de Souidania (Alger) sera le premier à subir des travaux en ce sens ». 

Cette cérémonie a vu également la récompense des deux arbitres internationaux de handball qui ont pris part aux JO de Tokyo, en l’occurrence Sid-Ali Hamidi et Youcef Belkhiri.

L’ex-entraîneur national de judo, Amar Benikhlef, qui a fait l’objet d’une suspension de toutes les compétitions et activités sportives pour une période de dix ans par la Fédération internationale (FIJ), en compagnie de son judoka Fethi Nourine, a été également distingué.

Lors des Jeux paralympiques 2020, les athlètes algériens ont décroché 12 médailles (4 en or, 4 en argent et 4 en bronze) tout en pulvérisant deux records du monde sur les 67 enregistrés à Tokyo, auxquels s’ajoutent quatre records d’Afrique et de nombreuses performances individuelles.

L’Algérie, rappelle-t-on, a occupé la 29e place sur un total de 86 pays classés au tableau final des médailles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − huit =