Goudjil : « La volonté de l’Algérie de construire un Etat démocratique dérange »

Le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, a affirmé, ce lundi, que la volonté de l’Algérie de construire un Etat démocratique dérange énormément ceux qui ne veulent pas la voir appuyée à des bases solides et saines. « L’immunité de l’Algérie réside en l’édification d’un Etat démocratique et c’est ce à quoi nous œuvrons à travers notre combat et notre travail, qui dérange énormément, surtout à l’étranger, ceux qui n’aimerait pas voir l’Algérie appuyée à des bases solides et saines », a déclaré M. Goudjil lors de la séance de clôture de la session parlementaire ordinaire.

Relevant que « les choses sont désormais claires pour ce qui est de l’hostilité à l’égard de l’Algérie », le président du Conseil de la nation a réaffirmé que les positions souveraines de l’Algérie concernant les questions internationales « resteront immuables ». « L’Algérie, qui n’a toléré aucune immixtion dans ses affaires interne même en temps de guerre contre la colonisation française, refuse toujours toute ingérence pour rester souveraine dans ses décisions », a-t-il ajouté.

A cet effet, M. Goudjil a mis en avant « l’impératif pour les Algériens, de toutes les obédiences, d’œuvrer à la préservation de l’indépendance de la patrie et à la protection de ses frontières ». Le président du Conseil de la Nation a tenu, dans ce sens, à rendre hommage à l’Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN), et qui est, a-t-il dit, « le cœur battant » de l’Algérie.

Par ailleurs, M. Goudjil a salué les décisions importantes prises dimanche lors de la réunion du Conseil des ministres pour préserver la santé des Algériens et endiguer la propagation du Covid-19. Le président du Conseil de la Nation a rappelé, en fin, que la session prochaine verra la présentation du Plan d’action du Gouvernement et l’organisation des élections locales, dernière étape du processus d’édification d’un Etat d’institutions, louant le rôle important des responsables locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 2 =