Ghaza pilonnée par l’armée sioniste: des dizaines de martyrs

L’armée sioniste a pilonné samedi la bande de Ghaza où des dizaines de personnes sont tombées en martyrs, a rapporté l’agence de presse palestinienne (Wafa).

A quelques kilomètres au nord de Rafah, Khan Younès est aussi visée par des raids aériens et des tirs d’artillerie incessants, au moins 100 civils sont tombés en martyrs dans la nuit dans le petit territoire assiégé, pour l’essentiel des femmes et des enfants.

L’agression sioniste depuis le 7 octobre a fait 27.238 martyrs, en grande majorité des civils, selon des sources médicales, citées par Wafa.

De plus, des milliers de citoyens sont portés disparus jusqu’à présent, sous les décombres et dans les rues, précise Wafa.

L’agression a provoqué un exode de la population et plus de 1,3 million d’habitants, selon l’ONU, sur un total de 2,4 millions, sont désormais réfugiés à Rafah, qui comptait quelque 200.000 habitants avant le 7 octobre.

Les déplacés s’entassent dans des tentes ou des abris de fortune qui envahissent les rues de la ville où la frontière avec l’Egypte reste fermée.

Menacés par les pénuries et les épidémies, ils ont vu les frappes sionistes se multiplier.

« Rafah est une usine à désespoir et nous craignons ce qui va se passer ensuite », s’est alarmé vendredi un porte-parole du bureau de coordination des Affaires humanitaires (Ocha) de l’ONU, Jens Laerke.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 3 =