FORMATION PROFESSIONNELLE: Plus de 321.000 nouvelles places pédagogiques pour la prochaine rentrée

Le secteur de la Formation et de l’Enseignement professionnels offre plus de 321.000 nouvelles places pédagogiques, tous types confondus, au titre de la prochaine rentrée prévue le 5 octobre de l’année en cours, a fait savoir la tutelle.

Le département de la Formation et de l’Enseignement professionnels offre 321.729 nouvelles places pédagogiques, tous types confondus, au titre la de rentrée 2021/2022 prévue le 5 octobre prochain, dont 638 places réservées au sein des centres de formation professionnelle aux handicapés moteurs, précise la même source. En détails, le secteur propose 81.042 nouvelles places pédagogiques en présentiel, 112.102 autres en apprentissage et 3.514 en distanciel.

A noter que les inscriptions ont débuté le 6 juillet dernier et se poursuivront jusqu’au 26 septembre courant, note la même source, relevant que la sélection et l’orientation auront lieu les 27, 28 et 29 septembre et que le secteur a mobilisé l’ensemble des moyens matériels et humains nécessaires pour la réussite de la prochaine rentrée.

PLUS DE 400 SPECIALITES PROGRAMMEES A LA PROCHAINE RENTREE

Le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels a programmé plus de 400 spécialités en modes de formation, présentiel ou par apprentissage, et ce en prévision de la rentrée 2021-2022, prévue le 5 octobre 2021.

Quelque 407 spécialités en modes présentiel ou par apprentissage ont été programmées par le ministère, dont 114 pour les stagiaires ayant le niveau de troisième année secondaire et englobant 23 branches professionnelles contenues dans la nomenclature des branches professionnelles et des spécialités du secteur. Ces spécialités et offres de formation ouvertes répondent « aux besoins de l’économie nationale » et « facilitent l’accès et l’intégration des diplômés du secteur dans le monde du travail », selon des critères qui sont en adéquation avec les exigences des entreprises en terme de main d’œuvre qualifiée et des spécificités locales de chaque région ainsi que des progrès des technologies de pointe.

A cet effet, le secteur s’oriente à travers ces offres vers des branches à caractère prioritaire à l’image de l’industrie, le numérique, le bâtiment et travaux publics, l’agriculture et l’industrie agroalimentaire, le tourisme, l’hôtellerie et la restauration, l’artisanat, l’eau, l’environnement et les énergies renouvelables.

Les offres de formation pour les jeunes sans niveau ont également été élargies et diversifiées, ainsi plusieurs spécialités ont été programmées au profit de cette catégorie, leur permettant de bénéficier d’une formation qualifiante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + un =