Foot/CAN U17-14e édition: l’Algérie a réussi son pari

– Sous le thème  »The african dream », la 14ème édition de la CAN U17 s’est achevée vendredi avec cette reconnaissance des instances du football africain que l’Algérie, organisatrice de cette édition qui a sacré les jeunes du Sénégal, a réussi son pari en offrant tout le confort matériel et technique aux sélections participantes, comme elle a confirmé sa capacité autant à accompagner le développement du football continental qu’à organiser les grandes compétitions africaines et internationales.

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, a exprimé sa reconnaissance à l’Algérie pour son accompagnement et son encouragement au football africain à travers l’organisation des compétitions continentales, à l’issue du match de classement remporté par le Burkina Faso devant le Mali (2-1) pour le compte de la 14e Coupe d’Afrique des nations CAN-2023 de football, des moins de 17 ans (U17), disputé jeudi soir au stade du 19 mai 1956 d’Annaba.

« La CAF et le football africain sont très reconnaissants à l’Algérie d’avoir réussi l’organisation de la CAN des moins de 17 ans et auparavant le CHAN des joueurs locaux. Je tiens à adresser mes remerciements au gouvernement algérien pour son accompagnement et son encouragement pour le football africain. L’Algérie poursuit son assistance à toutes les catégories juvéniles en les plaçant dans les meilleures conditions », a assuré Motsépe à l’issue de la cérémonie de remise des médailles de bronze aux cadets du Burkina Faso.

Le président de la CAF a relevé par ailleurs que « la compétition s’est déroulée dans les meilleures conditions dans un pays où le peuple adore le football ».  »L’Algérie, a-t-il dit, a prouvé qu’elle reste un pays de football par excellence, et capable de relever les défis dans les grandes manifestations sportives. »

Toutes les délégations sportives ont été placées autant à Alger (Algérie, Sénégal, Congo, Somalie), à Constantine (Afrique du Sud, Nigeria, Maroc, Zambie) qu’à Annaba (Cameroun, Sud Soudan, Mali et Burkina Faso) dans les meilleures conditions techniques et d’hébergement pour qu’elles puissent pleinement participer à ce tournoi de football dédié aux jeunes, en droite ligne des nouvelles recommandations de la CAF en matière de développement et de formation  des jeunes talents en Afrique.

 

Le sacre de la formation des jeunes talents

 

Sur le plan technique, les jeunes des sélections africaines ayant participé à la 14é édition de la CAN des U17 ont montré toute la progression du football en Afrique, ainsi que la prise en charge, au sein d’académies de formation, à l’instar de celles existant en Algérie dont celle de la FAF, des jeunes talents. La CAF a mis en place pour les pays membres du continent le programme de développement des jeunes talents de la FIFA, dirigé par l’ex-coach d’Arsenal (G-B) Arsène Wenger, et doté d’une enveloppe financière de 200 millions de dollars.

Le développement du football africain a été mis en évidence en Algérie au détour de cette CAN des U17 à travers les infrastructures dédiées au football, dont le somptueux stade Nelson Mandela de Baraki, dans la banlieue algéroise, ou les enceintes sportives de plus de 40.000 places de Constantine (stade Chahidf Hamlaoui) et Annaba (stade du 19 mai 1956).

Par ailleurs, la logique a été respectée lors de cette CAN U17 par le sacre de la meilleure formation du tournoi, celle du Sénégal, qui a montré toute la croissance tant au niveau de la gestion, de la formation que de la prise en charge des jeunes footballeurs locaux.

Les Lionceaux de la Terranga se sont adjugés pour la première fois de leur histoire le titre de la catégorie des moins de 17 ans, une consécration qui confirme la bonne santé du football sénégalais qui décroche son cinquième sacre continental en l’espace d’un an et demi après ceux de la CAN Beach-Soccer (2021), CAN-2021 (seniors) au Cameroun, CHAN-2023 en Algérie et la CAN-2023 (U20) en Egypte.

Quant aux jeunes joueurs qui ont brillé lors de ce tournoi, c’est l’attaquant burkinabé Souleymane Alio qui a été désigné meilleur joueur de la CAN U17. Auteur de deux buts, Alio a grandement contribué au beau parcours lors de ce tournoi du Burkina Faso qui a réussi à se hisser jusqu’en demi-finale et a décroché une belle troisième place.

Le Sénégalais Serigne Diouf a été nommé meilleur gardien. Le portier n’a encaissé que deux buts dans le tournoi. Il a gardé ses cages inviolées lors de la phase de groupes et des quarts de finale, alors que le capitaine de la sélection sénégalaise Amara Diouf, auteur de cinq buts, a eu le trophée du meilleur buteur.

Le Président de la CAF, Patrice Motsepe, accompagné du ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrahmane Hammad, du président de la FAF, Djahid Zefizef et de plusieurs officiels de la Confédération, ont remis les médailles et récompenses aux lauréats de cette CAN et bien évidemment le trophée aux vainqueurs.

Enfin, la finale de cette 14ème édition de la CAN-2023 a été précédée par une cérémonie de clôture grandiose sous le thème « The African dream » (Le rêve africain).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + deux =