Finances: Faid et Mouloudji discutent du soutien au secteur culturel, notamment l’industrie cinématographique

Le soutien financier, fiscal et domanial destiné au secteur culturel, notamment l’industrie cinématographique, a été au centre d’une réunion, tenue dimanche à Alger, entre le ministre des Finances, Laaziz Faid, et la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji.

Selon un communiqué du ministère des Finances, les deux ministres se sont réunis « pour mettre en oeuvre les orientations et décisions du président de la République, prises lors du Conseil des ministres du 10 décembre 2023, relatives aux stratégies de soutien financier, fiscal et domanial dédiées au secteur culturel, en mettant l’accent sur l’industrie cinématographique », fait savoir la même source.

Au cours de cette réunion de travail, les deux ministres ont abordé plusieurs points « cruciaux » visant à développer et à promouvoir l’industrie cinématographique, en présence des cadres supérieurs des deux secteurs.

Les deux ministres ont évoqué en particulier le financement bancaire de l’industrie cinématographique, à travers des mécanismes qui permettent un accès « plus fluide » aux ressources financières nécessaires pour le développement de projets cinématographiques, ainsi que la manière de renforcer la collaboration entre les institutions financières et les acteurs du cinéma.

S’agissant de l’accompagnement fiscal, les deux parties ont étudié des pistes pour offrir des incitations fiscales « adaptées » aux besoins spécifiques de l’industrie cinématographique, visant à encourager la création, la production culturelle notamment cinématographique.

De plus, les discussions ont été portées sur les facilitations domaniales pour le secteur cinématographique.

A ce titre, « les ministres ont envisagé des mécanismes simplifiés visant à alléger les charges et les procédures domaniales pour les entreprises, les lieux de tournage et d’autres infrastructures liées à la distribution de films », rapporte le communiqué.

En outre, « il a été convenu de travailler de manière collaborative pour élaborer des stratégies spécifiques et des mesures concrètes, afin de stimuler le développement durable du secteur culturel, et en particulier de l’industrie cinématographique ».

Cette collaboration, souligne le ministère, « vise à créer un environnement propice pour l’accompagnement sur le plan fiscal et domanial ainsi que le financement du cinéma, tout en contribuant au développement culturel et économique du pays ».

Lors de cette réunion, le ministre des Finances a mis l’accent sur la nécessité de « définir la stratégie et le plan d’action du secteur de la culture notamment en matière de production cinématographique et le financement accompagnant cette stratégie qui interviendra en deuxième phase ».

A l’issue de cette réunion, M. Faid a appelé les acteurs du secteur des finances à contribuer « efficacement » à l’effort de croissance et de diversification du secteur culturel, reconnaissant son rôle « vital » dans la promotion de l’identité nationale et dans la création de richesse dans le cadre de la politique de diversification de l’économie nationale, selon la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − 13 =