Fête de la Victoire: Message du Président de la République

A l’occasion du 59e anniversaire de la Fête de la Victoire, dont les festivités officielles ont été organisées dans la wilaya de Tlemcen, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a adressé un message, lu en son nom par le Secrétaire général du ministère des Moudjahidine et des Ayants droits, Laïd Rebika.

En voici la traduction APS:

« Au nom d’Allah, Clément et Miséricordieux,

Prière et Paix sur Son messager,

Chères Sœurs, chers frères,

Nous célébrons, aujourd’hui, le 59e anniversaire de la Fête de la Victoire (19 mars 1962), une occasion solennelle de se remémorer un autre évènement historique dans l’héroïque parcours de la Nation, lorsque le peuple algérien a couronné sa Glorieuse guerre de libération nationale d’une éclatante victoire, qui a scellé son affranchissement, au prix de lourds sacrifices, du joug colonial et d’une domination de crimes contre un peuple démuni, dont les blessures et stigmates demeurent témoins de l’ampleur de la destruction, des massacres et de la sinistre politique de la terre brûlée.

La Victoire, dont les prémices se sont profilées, ce jour mémorable, dans le ciel de l’Algérie était un rendez-vous incontournable de la lutte héroïque du peuple algérien, depuis son déclenchement le 1er novembre 1954.

En célébrant le serment de la Victoire, le 19 mars du mois des Chouhada, nous nous remémorons les épopées et les gloires de nos vaillants aïeux tout au long des époques de la Résistance populaire et durant la Glorieuse Guerre de libération nationale.

Une occasion renouvelée pour nous recueillir à la mémoire de nos valeureux Chouhada et réitérer à leurs frères Moudjahidine, puisse Dieu leur prêter longue vie, notre reconnaissance et notre gratitude.

Chères Sœurs, chers frères,

Je n’ai eu de cesse de souligner l’importance de la préservation de la Mémoire nationale et j’insiste sur la responsabilité de l’Etat dans la prise en charge de ce dossier, avec tout le sérieux et l’assiduité qui s’imposent.

Certes, nous avons franchis des pas importants et enregistré des signes positifs à la faveur, notamment de la récupération des Archives et des crânes de symboles de la Résistance populaire, notre attachement à la préservation de notre Histoire et de notre Mémoire demeure au cœur de nos priorités pour réaliser les avancées escomptées dans ce sens.

A cette occasion, et en remémorant avec vous, les moments solennels et fortement symboliques, vécus le 5 juillet dernier, lors de la ré-inhumation des ossements de Héros de la Résistance populaire sur leur terre et parmi leurs proches et frères Chouhada et Moudjahidine,  je tiens à affirmer que l’effort se poursuit pour mettre toute la lumière sur le sort des disparus durant notre Guerre de libération et pour l’indemnisation des victimes des essais nucléaires. De tels évènements et faits ne s’effacent pas de l’histoire des nations par prescription et la probité exige de faire prévaloir la sincère volonté sur les considérations de pression.

En couronnant sa Glorieuse Révolution, le 19 mars 1962, par la Fête de la victoire après d’immenses sacrifices et une longue lutte, le Peuple algérien a consacré la référence Novembriste sur la voie de la fidélité au message des Chouhada.

La célébration de la Fête de la Victoire en ce mois des Chouhada est une occasion renouvelée pour réitérer notre engagement inébranlable sur la voie Novembriste… destin de l’Algérie et source de fierté et de gloire de la Nation.

Louanges à Allah d’avoir béni le peuple algérien de cette fierté nationaliste, qui renforce son unité et consacre profondément en lui la volonté de relever les défis et de surmonter les difficultés, comme il a montré tout au long des mois derniers face à la pandémie Covid-19, par  sa solidarité et sa mobilisation, qui ont été un facteur déterminant dans l’enrayement de ce virus et l’atténuation de ses effets.

Chères Sœurs, chers frères,

Comme vous le savez, certainement, j’ai pris des décisions dans le cadre de la réunion des conditions nécessaires au changement escompté par notre vaillant peuple, notamment les jeunes appelés à adhérer au processus d’édification de nouvelles institutions, fiables et crédibles. Des décisions qui s’inscrivent en droite ligne des engagements que j’ai pris et que je me suis attelé, dès les premiers jours, à concrétiser sur les niveaux politique et socio-économique

Des entraves et des imprévus induites par la propagation de la pandémie Covid-19 se sont dressées sur notre chemin, mais aujourd’hui, nous sommes appelés avec la participation de tous, classe politique, société civile, organisations, syndicats et élites, à opérer une rupture radicale avec les pratiques de la honte et à aller de l’avant, résolument et fermement, dans la lutte contre la corruption et à mettre à nu les intentions et démarches des corrompus et leurs résidus, à l’affût de la moindre occasion pour semer le doute et attiser les discordes.

Ma conviction est profonde que le peuple algérien, notamment nos jeunes qui ont insufflé, par leur conscience, l’espoir d’une Algérie nouvelle lors du Hirak béni, se mobilisera pour l’édification de l’Etat de droit et des institutions. Un Etat qui se construit par la volonté du peuple, à travers le choix libre et démocratique et la concurrence loyale des idées et programmes lors du rendez-vous du 12 juin prochain, auquel toutes les garanties de transparence et de régularité ont été assurées.

Au moment où nous célébrons cette occasion historique mémorable en aspirant dignement à une Algérie prospère et prometteuse, je tiens à nous recueillir, avec déférence, à la mémoire des valeureux Chouhada, en renouvelant notre engagement à honorer leurs immenses sacrifices, et à rendre un vibrant hommage à leurs compagnons moudjahidine.

Gloire éternelle à nos Chouhada.

Vive l’Algérie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 3 =