FERAOUN ET TAMAZIRT RATTRAPEES PAR DE NOUVELLES AFFAIRES DE CORRUPTION: Des pertes colossales causées au trésor public

L’instruction menée par le pôle spécialisé près le tribunal de Sidi M’hamed dans le dossier des deux anciennes ministres Djamile Tamazirt et Houda Faraoun a dévoilé de nouveaux détails. Les deux anciennes ministres Houda Imène Feraoun, les postes et télécommunications, et Djamila Tamazirt, de l’industrie, poursuivies pour dilapidation de deniers publics, ont causé des pertes colossales au trésor public, selon les premiers éléments de l’enquête.

 

Il s’agit, selon ce qu’a rapporté le site d’information Ennaharonline, de conclusion de marchés et de grands projets en dollar et en franc suisse.

Les deux affaires de Djamila Tamazirt

L’ancienne ministre de l’Industrie Djamila Tamazirt a été entendue à deux reprises (dans deux affaires différentes) par le juge d’instruction du pôle spécialisé près le tribunal de Sidi M’hamed. Concernant la première affaire, elle a été entendue en sa qualité de directrice générale du complexe de Riyad, de Corso. Il s’agit de projet de réalisation de boulangeries modernes, qui a été transformé en un projet lié aux céréales et ses dérivés. L’expertise menée dans le cadre de cette affaire a dévoilé d’énormes sommes d’argent en francs suisses, en euros et en dollars américains, mobilisées pour le réalisation de ce projet.

Pour ce qui est du deuxième dossier, il s’agit de l’affaire Amor Benamor. Il s’est avéré que l’ancienne ministre de l’industrie a un lien de parenté avec les Benamor et elle est également associée dans l’entreprise au nom de son mari, selon la même source.

L’affaire de Houda Feraoun avec Huawei et Zte

S’agissant de l’ancienne ministre les télécommunications Houda Imène Feraoun, l’enquête a concerné les marchés conclus avec le groupe Huawei et la société chinoise ZTE. Il s’agit de projet de la modernisation de le stratégie nationale pour l’amélioration du débit internet.

Le projet qui devait connecter 85% les foyers en 2015 avec le réseau filerie et sans fil, et 250 000 utilisateurs avec les technologies de fibre optique, n’est réalisé qu’à 19% avec le partenaire Huawei et 11% avec la société chinoise ZTE.

Le projet comprend également l’installation d’un million de lignes dont la valeur totale est à hauteur de 73 millions de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 18 =