ERADICATION DES BIDONVILLES ERIGES SUR LES PERIPHERIES D’ORAN: Démolition massive de 175 constructions illicites à Es Senia et Bousfer

Pas moins de Cent soixante quinze (175) constructions illicites ont été démolis sur le territoire de la wilaya d’Oran cette semaine. à quelques jours du mois sacré de Ramadhan, les services de la wilaya s ont procédés au lancement d’une campagne massive d’éradication des bidonvilles du territoire. Cette campagne a été entamée par la démolition au niveau des daîra d’Es Senia (155 à Aïn El Beïda) et d’Aïn El Turck (25 à Bousfer).  Pour ce qui est de la première assiette d’Aïn El Beïda, abritant  des centaines de construction illicite, devra accueillir un projet AADL a-t-on appris des services concerné. Par ailleur, durant cette cmpagene, quelque 25 constructions ont été démolies dans la commune côtière de Bousfer (ouest d’Oran) dans le cadre de la lutte contre les constructions illicites, a-t-on appris, mercredi auprès des services de la wilaya. En coordination avec les services de la Gendarmerie nationale, les services de la daïra de Bousfer ont procédé, hier, mardi, à la démolition de 25 constructions illicites érigées dans l’exploitation agricole Zidane Benaouda n 5, dans la commune de Bousfer. Des moyens humains et matériels des services de la daïra et de la commune de Bousfer ont été mobilisés pour les besoins de l’opération qui s’est déroulée dans des « conditions normales » sans aucun dépassement enregistré, a-t-on ajouté de même source. Les opérations de démolition des constructions illicites se poursuivront à travers le territoire de la commune, ont assuré les responsables locaux. En novembre dernier, les mêmes services ont procédé à la démolition de 25 constructions illicites et empêché de construire des bâtis sur cinq (5) parcelles aménagées au niveau de la bande côtière de la plage de Corrales, relevant du territoire de la même commune, rappelle-t-on. Dans ce contexte,   une commission mixte composée des représentants de l’ensemble des services intervenant dans la lutte contre ce fléau, dont la direction de l’environnement et la commune de Bousfer, a été mise en place. Ses membres multiplient depuis des mois les sorties de contrôle sur le terrain. Cette dernière a recensé une dizaine de dépassements ayant fait l’objet, par la suite, de décisions de démolition. Rien qu’en décembre dernier, 30 constructions illicites érigées sur la plage de La Madrague ont été démolies. Dans la commune d’Oran, le secteur de Bouaâmama a vu la démolition de plus de 200 constructions illicites durant l’année écoulée et une vingtaine depuis janvier 2021. Dans la même circonscription, 120 sites squattés ont été récupérés. La deuxième opération a eu lieu dans la commune de Hassi Bounif où 11 constructions ont été démolies dont 8 finies et 3 fondations, selon la même source. Par ailleurs, pas moins de 120 sites qui étaient destinés à être exploités illégalement et transformés en constructions illicites ont été récupérés et réaménagés Ces opérations s’inscrivent dans le cadre des mesures d’organisation urbaine et préservation du domaine agricole et forestier. Les services de la wilaya ne cessent de rappeler, à chaque occasion, que «la construction illicite ne peut en aucune manière constituer une alternative ou un moyen pour bénéficier d’un logement social» qui, rappellent-ils, est destiné aux franges aux ressources limitées, aux occupants des habitations menaçant ruine et aux postulants recensés. Pour rappel, cette opération intervient, après la campagne menée en 2019 pour la démolition de 53 constructions et fondations de maisons édifiées sur des terres agricoles et forestières au niveau de la circonscription urbaine de Bouamama, dans la commune d’Oran. Ils ont également engagé des procédures judiciaires à l’encontre des individus impliqués dans la vente illégale de terrains (extorsion, escroquerie…) à des citoyens vivant dans des conditions sociales difficiles et déposé une plainte formelle contre des bénéficiaires de contrats de concession, a-t-on signalé. La wilaya d’Oran avait lancé, notamment, une campagne de grande envergure de lutte contre les constructions illicites édifiées sur des terrains relevant du patrimoine forestier, en collaboration avec la conservation des forêts et les autorités locales. L’intervention avait  touché certaines zones dont la forêt de «Sanawbar» (ex-Planteurs), relevant du secteur urbain de Sidi El Houari. L’opération a permis la démolition de huit constructions illicites et d’autres dans la forêt «Coca» dans la délégation communale de Bouamama et «Rocher» dans la commune d’Oran, en présence du chef de daira et du conservateur des forêts accompagnés de la Gendarmerie et de la Sûreté nationales. Cette campagne de lutte contre les habitations construites illicitement sur des espaces boisés et agricoles relevant du secteur des domaines est toujours en cours. Plus de 170 constructions illicites, achevées ou en cours de l’être, sur des terres agricoles ou dans la forêt de «Coca» ont été démolies depuis le début de l’année en cours au niveau de la circonscription urbaine de Bouamama.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × deux =