ENTRE BRACONNAGE ET REPRODUCTION DU CHARDONNERET EN CAGE: Oran fait la une

La première expérience de reproduction du chardonneret en cage, visant à protéger cette race d’oiseaux en voie de disparition à cause du braconnage, a donné des résultats probants au niveau de la wilaya d’Oran, a-t-on appris auprès de l’association locale d’ornithologie et de protection de l’environnement et de la faune «Chaffia Allah». Cette expérience a été menée par 36 éleveurs adhérents à l’association précitée, a-t-on indiqué, soulignant que cette espèce d’oiseaux sauvages n’avait auparavant jamais enregistré de reproduction à l’intérieur des cages, a souligné le président d’association, Maamar ChafiaAllah. Lancée l’an dernier, cette expérience a donné lieu à la reproduction de 480 chardonnerets, connu localement sous le nom de «Maqnine», grâce au suivi et à l’accompagnement de ces éleveurs formés par l’association, qui leur a fourni des médicaments et des compléments alternatifs d’alimentation, en majorité, à base d’espèces végétales ne se trouvant que dans les forêts, a fait savoir M. ChafiaAllah. Partant du succès de l’expérience, les éleveurs du chardonneret comptent la relancer au niveau des forêts convenant au mode de vie de ces volatiles, dont la forêt de M’sila dans la daira de Boutlélis et «Djebel K’har» (ex-Montagne des lions) dans la daira de Gdyel, en vue du repeuplement de ces espaces boisé, protégés depuis 2012 conformément à la loi 235/12 portant protection des espèces animales sauvages. L’expérience de reproduction du chardonneret en cage, la première du genre au niveau de la wilaya, vise également à inciter les éleveurs d’oiseaux à ne pas encourager la vente de cette espèce dans les marchés et à lutter contre le phénomène de braconnage, a souligné le président d’association. A titre d’encouragement des éleveurs à poursuivre ce genre d’activités visant à préserver la vie sauvage dans les forêts, les initiateurs de l’expérience citée ont été honorés dernièrement et leurs oiseaux ont été bagués d’un badge signalant l’identité et la résidence, conformément aux normes en vigueur dans le monde, a-t-il encore fait savoir.

H.H

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze + treize =