Emploi: Importance du partenariat entre secteurs gouvernementaux et le secteur économique

Le président de l’Observatoire national de la Société civile, Noureddine Benbraham, a mis l’accent, jeudi à Oran, sur l’importance du partenariat entre les secteurs gouvernementaux et le secteur économique (public et privé), un partenariat devant générer des postes d’emploi et renforcer la formation en faveur des associations de la société civile. Dans une déclaration à l’APS, en marge de la signature d’un accord de partenariat entre le ministère de la Pêche et des Productions halieutiques et l’Observatoire national de la Société civile, dans le cadre du Salon international de la pêche et de l’aquaculture, M. Benbraham a souligné l’importance du partenariat entre les secteurs gouvernementaux, avec lequel l’observatoire a signé une série de conventions, à l’instar des ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de l’Environnement et des Energies renouvelables et autres, ainsi que le secteur économique public et privé, un partenariat-a-t-il dit, susceptible de créer des postes d’emploi, de renforcer la formation en faveur des associations de la société civile, en plus de renforcer les capacités et les activités des associations versées dans les activités de la pêche et de l’aquaculture. Il a affirmé, dans ce cadre, que cette convention vise à fixer les domaines de coopération conjointe entre les deux parties, en vue de « promouvoir et renforcer la coordination pour la promotion des valeurs nationales et des pratiques démocratiques, afin de réaliser le développement national, en consolidant le rôle de la société civile dans la vie publique ». Il a ajouté, dans le même sens, que les deux parties travailleront également, à travers cet accord, à atteindre un certain nombre d’objectifs, dont le plus important est l’implication de l’Observatoire national de la Société civile dans l’enrichissement de la législation relative à la création du mouvement associatif et professionnel liés au secteur de la Pêche et de l’Aquaculture. Il permettra également, a-t-il indiqué, de renforcer la participation effective de l’Observatoire aux activités et manifestations conjointes entre les deux parties et de diffuser la culture de la préservation des ressources marines et de leur durabilité dans le mouvement associatif, en apportant tous les soins et en accompagnant les associations actives dans le domaine de la protection du milieu marin, de la biodiversité marine et de l’aquaculture, à travers un processus participatif, ainsi que l’accompagnement des associations et des instances juvéniles liées au secteur opérant dans le domaine sportif, culturel et de solidarité. La neuvième édition du Salon International de la Pêche et de l’Aquaculture, qui porte le slogan « Pour une sécurité alimentaire durable » et qui se tient sous le haut patronage du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a été inaugurée jeudi par le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Ahmed Badani. Cette édition, organisée jusqu’au 11 février par la Chambre nationale de la pêche et de l’aquaculture, compte la participation de 174 exposants, dont 157 Algériens, tandis que les participants étrangers représentent 16 nationalités d’Afrique, d’Europe, d’Amérique latine et des pays arabes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize − cinq =