Elections: le FFS participe pour faire barrage à ceux qui veulent semer « la haine et la division »

La participation du Front des forces socialistes (FFS) aux prochaines élections locales vise, entre autres objectifs, à faire barrage à ceux qui veulent semer « la haine et la division entre Algériens », a souligné, samedi à Tizi-Ouzou, son premier secrétaire national, Youcef Aouchiche.

S’exprimant à l’ouverture des travaux du Conseil élargie de la fédération de Tizi-Ouzou, abrité par la maison de la culture Mouloud Mammeri, M. Aouchiche a dénoncé des « manœuvres qui visent à singulariser la Kabylie pour l’isoler du reste du pays », ajoutant que la participation de son parti aux prochaines élections, s’inscrit dans la démarche visant à « défendre l’unité nationale et à faire barrage à ceux qui cherchent la division ».

« Nous sommes contre les extrémistes scissionnistes et ceux qui veulent stigmatiser la Kabylie, instaurer un climat de haine entre les Algériens, et qui à chaque fois, essaient d’instrumentaliser certains événements, tragiques notamment, pour porter atteinte à l’unité de notre pays et à la cohésion du peuple algérien », a-t-il insisté.

Rappelant que le FFS est de « mouvance nationaliste et patriotique », il a appelé à ne pas céder le terrain à des « extrémistes » et des « aventuriers », qui sont des « petites minorités idéologiques et politiques » qui veulent « imposer des idées et projets politiques qui constituent aujourd’hui un péril et un danger pour la continuité de l’Etat national », a soutenu M. Aouchiche.

Lors de cette réunion, des orientations ont été données aux présents sur les modalités et le planning de dépôt des dossiers de candidatures, pour les prochaines élections, au niveau de la fédération de Tizi-Ouzou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × un =