DES VILLAS ET DES COMPTES EN BANQUES A L’ETRANGER EN EUROS EN EN DOLLARS: Nouveau scandale de corruption révélé à l’OAIC

 

Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’Hamed a animé mardi une conférence de presse  pour faire des révélations dans une nouvelle affaire de corruption impliquant l’ancien inspecteur général  de l’Office algérien interprofessionnel des céréales(OAIC), arrêté depuis une semaine.

Selon les résultats des enquêtes, le nommé HG, ancien conseiller auprès de la Direction de l’OAIC possède une villa acquise le 10 mai 2004 ainsi qu’une deuxième villa et un appartement haut standing à Alger.

le mise en cause, placé sous mandat de dépôt est également titulaire de trois comptes domiciliés à l’étranger dont deux à Luxembourg et un autre à Paris avec un solde total de 1 million d’Euros et deux 2 millions de dollars.

La perquisition du domicile de cet ancien inspecteur de l’OAIC, abonné sur les lignes d’Air France avec des voyages une fois tous les deux mois avec des séjours de 5 à dix jours, a permis également, ajoute le procureur, de découvrir la somme de 300 millions de centimes et une importante somme en devises.

L’affaire remonte à 2020, selon les révélations du procureur, qui indique en outre  que  le mis en cause, âgé actuellement de 61 ans, a commencé sa carrière en 1987 à l’OAIC, en occupant successivement  les postes  de Chargé de mission, Directeur de recherche, puis Inspecteur général avec qualité de membre de la commission des achats et président de la commission chargée du transport maritime.

Cette nouvelle affaire vient s’ajouter aux précédentes qui ont secoué cette institution commerciale, une des faces de la corruption, qui brassait annuellement des millions de dollars dans l’importation du blé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × deux =