Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas du pays, plusieurs corps mobilisés

L’épisode caniculaire, conjugué à la sécheresse, est à l’origine de départs de feu dans plusieurs wilayas du pays, notamment en milieu forestier, à l’instar de Tipaza, Skikda, Jijel ou encore Béjaïa. Si certains feu ont été circonscrits, d’autres en revanche sont toujours en cours, et la vigilance reste de mise. 

La mobilisation de plusieurs corps constitués est observée sans relâche en vue de venir à bout des flammes qui continuent à ravager des centaines d’hectares. Si en l’enregistre pas de victimes pour le moment, des dégâts importants, notamment sur le couvert végétal, sont à déplorer.

Dans la wilaya de Tipasa des feux sont toujours en cours, dont celui du Mont Cheonoua qui s’est déclaré le soir 13 août. Pour venir à bout des flammes,  forestiers et agents de la Protection civile sont toujours au front, appuyés par les éléments de l’Armée nationale.

Le Haut commandement de l’ANP a en effet mobilisé deux hélicoptères des forces aériennes pour prêter main forte contre les feux dans le Mont Chenoua, particulièrement dans les lieux inaccessibles. Dans cette même wilaya, le feu de Gouraya est encore actif, ce matin, selon les déclarations de Amel Mokrani, cheffe du Bureau Incendie à la Conservation des forêts à la wilaya de Tipasa

Mme Mokrani explique qu’avec les vents qui attisent le feu, une température qui dépasse les 38 °C, et des reliefs des sites très accidentés de pentes allant jusqu’à 25%, la lutte contre le feu n’est pas encore gagnée.

A Béjaïà, plusieurs départs de feu ont été enregistrés durant la nuit d’hier, le dernier bilan fait état de 300 hectares partis en fumée en seulement quelques heures. Dans certaines localités, des familles ont été évacuées par mesure de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 5 =