DEMISSION DU PRESIDENT DU SNAV, SYNDICAT NATIONAL DES AGENCES DE VOYAGES OUEST: M. Midoun Tewfik explique les raisons de sa démission

La démission du président du Snav, syndicat National des agences de voyages Ouest, Mr Midoun Tewfik , est relative à la non constitution des bureaux nationaux dépendant de la non tenue de l’assemblée générale censé être Provoquée par le président National le 17.12.2020.

Ceci est facultatif, le pire c’est que depuis 2008, date de naissance de cette corporation au 31.12.2020, aucune réaction des pouvoirs publics en particulier le ministère du Tourisme actuel qui a aucun moment, n’a soutenu le monde des voyagistes à l’occasion de cette pandémie qui les a mis au K.O, si ce n’est des déclarations et des promesses qui n’ont jamais aboutis, ni épongement des paiements de la Casnos et Cnas. Pire encore, des pénalités appliquées et payées sans parler des reports pour ceux qui avaient des crédits bancaires, sachant qu’il n’y a jamais eu de respect des directives de l’Etat vis-à-vis des institutions , pire encore, des redressements fiscaux qui tombent en cette période arrivant même à procéder à des ATD sur les comptes bancaires .

La démission du président du Snav Ouest est relative à cette situation qui l’a mis dans une situation inconfortable vis-à-vis de ses adhérents, vu le non-retour ni la considération de la part du ministre du tourisme qui n’a pas manqué un seul instant de les protéger devant cette situation tout en sachant que la fermeture des frontières a été décidée par le gouvernement contrairement au reste du monde, ceci dit, cette décision devrait prendre en charge les pertes causées aux agences de voyages à cause de cette décision qui a provoqué la fermeture des agences de voyages en les indemnisant à un « Dinar symbolique » alors qu’une majorité des agences ont payé à prix fort tout en respectant la réglementation en vigueur en matière d’impôts, Casnos et Cnas, pendant des années .

Les agences s’inquiètent de leur avenir qui est sombre à un moment où le doute s’installe  puisqu’ aucune considération ne leur est accordée dans des moments difficiles et au moment où elles ont besoin de soutien et d’aide pendant cette période de Covid, si ce n’est percevoir un montant dérisoire de 90.000 Da destiné aux employeurs pendant plus de 10 mois de fermeture, un montant rejeté par la plupart.

Malgré l’effort fourni par le président du Snav Ouest Mr Midoun Tewfik, après avoir dévoilé l’état de santé du secteur du tourisme ainsi que la gestion du premier responsable du secteur rien ne s’est amélioré et pourtant, l’effort fournit par ce dernier était pour l’intérêt d’une Algérie qui a beaucoup de mérite. Un Temps mort depuis des décennies pour dire que notre Algérie a beaucoup de mérite, il suffit juste de mettre à la tête du ministère, un technocrate qui connaît le secteur sinistré pour y remédier avant que le mal ne soit encore plus profond.

Le président du Snav Ouest a fait appel à Maintes reprises au président de la république ainsi que le chef du gouvernement pour assainir ce secteur censé être porteur pour l’Algérie.

Le président du Snav Ouest a proposé des solutions pour l’amélioration du secteur en associant tous les maillons qui sont complémentaires que cela soit le tourisme, le transport, la culture ainsi que l’environnement pour que notre pays soit au même diapason que le reste du monde puisque l’histoire de l’Algérie parle d’elle même, profitant de pas mal d’occasion afin de jumeler notre pays à d’autres, afin de donner la véritable image et la vraie identité à notre Algérie .

Le président du Snav n’a pas manqué à maintes reprises d’étaler tout un programme pour mettre en valeur le patrimoine touristique comme les sites archéologiques, stations thermales à l’abandon, les hôtels étatiques de valeur situés dans les zones balnéaires et même dans les villes comme le grand hôtel à ORAN, si non l’hôtel les Zianides de Tlemcen, le saint George décoré sans aucun cachet et aucun goût relevant de l’histoire de notre pays, comme le saint Augustin à l’est exploité par des tours Opérateurs internationaux passant par les pays voisins qui vendent un produit Algérien à notre insu.

Plusieurs centaines de pages ne suffiront pas pour dire que notre beau  pays doit mériter toutes les merveilles du monde vu que le bon Dieu nous a privilégiés avec toute la beauté naturelle qui existe du nord au sud, d’est en ouest.

Mr Midoun Tewfik

Ex Président du syndicat National des Agences de voyages Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − 2 =