Démantèlement d’un réseau d’émigration clandestine

La brigade de lutte contre le trafic de migrants, relevant de la sûreté de wilaya de Mostaganem, a réussi à mettre un terme à l’activité d’un réseau d’organisation de l’émigration clandestine par mer composé de trois individus, a-t-on appris, mardi, de ce corps de sécurité.

La même source a expliqué que l’opération est intervenue après des plaintes déposées par 5 victimes (toutes mineures), qui ont déclaré avoir été victimes d’escroquerie par trois individus rencontrés via les réseaux sociaux, qui leur ont fait croire qu’ils allaient les transporter vers l’autre rive de la Méditerranée en échange de sommes d’argent estimées entre 350.000 et 600.000 dinars.

Les suspects et les victimes se sont mis d’accord pour que les sommes d’argent soient remises dans la wilaya de Mostaganem et que la traversée clandestine vers l’autre rive se ferait depuis les côtes de cette même wilaya.

Les victimes ont été surprises lorsque les suspects ont pris la fuite, dès qu’ils ont reçu les sommes convenues, à bord d’une voiture vers une destination inconnue, réalisant qu’ils venaient de faire l’objet d’escroquerie, a ajouté la source.

Les investigations lancées par la police judiciaire ont permis l’identification des suspects (18 et 19 ans) et l’arrestation de deux d’entre eux, tandis que leur troisième complice est toujours en fuite et les recherches se poursuivent pour le retrouver.

Sous l’accusation d’avoir planifié et organisé une sortie illégale du territoire national à travers une issue non frontalière, avec escroquerie, les autorités policières ont engagé une procédure judiciaire contre les deux suspects, qui ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem, a-t-on indiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + dix-huit =