Covid-19: le ministre de la Santé plaide pour l’application du pass sanitaire

 Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a plaidé, jeudi à Alger, pour l’application du pass sanitaire pour inciter les citoyens à se faire vacciner.

S’exprimant en marge d’une journée d’évaluation de la situation pandémique, le ministre de la Santé a dit « plaider » pour l’application du pass sanitaire en vue d’encourager les citoyens à la vaccination, soulignant que « l’instauration du pass sanitaire ne relève pas des prérogatives du ministère ».

Le ministère de la Santé prend les mesures préventives et réunit les conditions nécessaire à cet effet tout en assurant le vaccin, a soutenu le responsable, ajoutant que « l’application du pass sanitaire ne relève pas du ressort de son département ».

La journée d’évaluation qui a vu la participation des acteurs du domaine dont des associations scientifiques, des syndicats et des experts, a été couronnée par des recommandations lues par le directeur de la santé de proximité au ministère, Dr. Fawzi Benachenhou.

Les participants ont insisté dans ces recommandations sur « l’importance » d’instaurer le passe sanitaire pour généraliser la vaccination à toutes les franges de la société, soulignant que « la vaccination est le seul moyen de se protéger de la pandémie ».

M.Benachenhou a appelé, par la même, à consacrer des structures sanitaires pour la prise en charge des personnes contaminées par la Covid-19 en prévision de l’apparition d’une quatrième vague, plus néfastes que les précédentes. Cela permettra la continuité des activités dans les autres services.

Les conférenciers ont mis l’accent sur l’impératif d’entreprendre une action proactive et prospective en cas d’aggravation de la situation pandémique, de renforcer l’hospitalisation à domicile pour les cas délicats et de mener une réflexion pour la création de nouveaux services  de réanimation, outre l’amélioration du transport sanitaire.

Les experts ont souligné également « la révision » de la stratégie actuelle de communication et de prévention à travers la sensibilisation des citoyens pour adhérer à la campagne de vaccination.

Ils ont appelé aussi à l’association des experts, à l’avenir, dans les différentes instructions relatives à la pandémie et la consolidation de la coordination entre les secteurs public et privé, garantissant une prise en charge psychologique des corps du secteur et des malades après leur guérison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit + deux =