Coupe de la CAF: La renaissance sportive de Berkane en voyage de provocation à Alger

En déplacement ce vendredi à Alger, pour en découdre avec l’équipe algérienne de l’USMAlger, pour le compte des demi-finales aller de la coupe de la CAF, le représentant marocain la Renaissance Sportive de Berkane est atterri à l’aéroport international Houari Boumediene, en costume de provocateur , vêtue de maillot portant la carte mentionnant le territoire du Sahara occidental du Sahara occidental, comme territoire marocain.

Une attitude hostile témoignant la politique d’agression du régime du Makhzen à l’égard de l’Algérie et du droit international, sachant que l’article 6 de la réglementation régissant les compétitions de la CAF, autorisent uniquement la publicité sur les maillots tolérés par le pays hôte, qui accueille la rencontre.

Une provocation préméditée et planifiée dans les locaux des renseignements du Makhzen

L’équipe de la Renaissance de Berkane a atterri ce vendredi à l’aéroport international d’Alger, à 11h10 à bord du vol AP 1955,effectué par la compagnie Spain Albastar en Provenance e d’Oujda (Aircraft B 738 immatriculé EC-NAB).

A sa descente d’avion, l’équipe RSB menée par le très controversé président de la Fédération Royale Marocaine Fewzi Lakdjaa, s’est présentée avec des maillots sur lesquels la carte géographique de la royauté incluait les territoires du Sahara occidental, en violation de la Charte de l’ONU et de l’Union africaine, considérant ces territoires, comme litigieux et inclus dans la 4ème commission de décolonisation de l’organisation onusienne. Cette attitude hostile et provocatrice contraint les services de sécurité algériens à saisir les maillots provocateurs, promettant à l’équipe visiteuse bien accueillie à l’aéroport d’Alger, de bénéficier de nouveaux équipements conformes à la charte de la FIFA et de la CAF, interdisant le port de symboles religieux ou politiques dans les rencontres footballistiques, et par conséquent l’usage du sport à des fins politiques ou idéologiques.

L’hystérie des médias du Makhzen

Les médias du Makhzen, tels que le 360.ma, Maroc -diplomatique, tel quel , et medias24.com, n’ont pas tardé à relayer l’information, pour mener une campagne haineuse et de mensonge, avançant même la tenue d’une réunion de crise au niveau de la CAF.

Un scénario bien connu par l’Algérie, où les représentants du sport du commandeur des croyants avaient déjà opéré de la sorte à l’occasion des Jeux Méditerranéens qui se sont déroulés à Oran, les Jeux Panarabes en Algérie , la CHAN qu’a abritée l’Algérie, ainsi que la fameuse finale de la CAN des moins de 17 ans, ou les marocains ont bien tenté de saborder la fête africaine en Algérie.

D’ailleurs, l’équipe libyenne d’aboutissants Salem en est témoin des provocations et des jeux de coulisses des marocains et du président de la fédération de football royale marocaine Fewzi Lakdjaa, impliquée dans des scandales de corruption. Et ce n’est pas le président du WAC, Said Naciri, plusieurs fois vainqueurs de la prestigieuse coupe africaine la Champion’s League, un baron de la drogue, acteur principal du scandale d’Escobar du Sahara qui va nous démentir.

Par ailleurs, il convient de rappeler, que l’équipe libyenne victime d’un traquenard au Maroc au dernier tour éliminatoire avait déjà rencontre l’USMAlger en Algérie en bénéficiant de toutes les commodités d’accueil. Et elle peut en témoigner malgré sa lourde défaite face au représentant algérien.

(Algérie 54)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq + six =