COUPE DE LA CAF/JSK-ROYAL LÉOPARDS (2-1): les Canaris éliminés

Les Royal Léopards d’Eswatini ont créé une grosse surprise dimanche soir au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou, en se qualifiant pour la phase de Groupes de la Coupe de la Confédération africaine de football, après avoir éliminé la JS Kabylie sur son propre terrain, au match retour du deuxième tour préliminaire additionnel. Les Léopards se sont inclinés sur le score de deux buts à un lors de ce match retour, certes, mais étant donné qu’ils l’avaient emporté (1-0) à l’aller, et que le but à l’extérieur compte double en cas d’égalité entre les antagonistes sur l’ensemble des deux matchs, ce sont les gars d’Eswatini qui se sont qualifiés. Les Royal Léopards évolueront dans le Groupe « B » de la phase de Groupes de la Coupe de la CAF, aux côtés de l’autre représentant algérien, la JS Saoura, des Libyens d’Al-Ittihad et des Sud-africains d’Orlando Pirates. Les choses avaient pourtant relativement bien commencé pour les « Canaris », qui avaient trouvé le chemin des filets dès la 4e minute de jeu, grâce à leur défenseur central, Doumbia (1-0). Mais la joie a été de courte durée, car le club d’Eswatini, à pied d’œuvre depuis vendredi après-midi à Tizi-Ouzou, a réussi à niveler la marque moins de treize minutes plus tard. Les camarades de Doumbia ont tout essayé, en prenant même de gros risques derrière pour essayer d’inverser la tendance, mais sans succès. Les léopards, bien regroupés devant leur gardien, ont réussi à les tenir en échec jusqu’à la 88′, où l’arbitre de la rencontre a décidé d’accorder un pénalty à la JSK. C’est finalement El Orfi qui s’est chargé de l’exécuter, et il a réussi à tromper le gardien adverse d’un contre-pied parfait (2-1). Quoique, le réveil des Kabyles a été tardif, et les Léopards n’ont trouvé aucune peine à préserver le score, jusqu’au coup de sifflet final. Un vrai coup dur pour les « Canaris », qui quelques jours auparavant se croyaient déjà qualifiés en phase de Groupes, par forfait de l’adversaire. En effet, après le match aller, disputé le 28 novembre dernier au stade Manzini d’Eswatini (1-0 pour les Léopards), il était prévu que le match retour se joue le 20 décembre dernier, au stade Omar-Hamadi de Bologhine (Alger). Finalement, le rendez-vous a été reporté une première fois au 5 janvier, puis une deuxième fois au 27 janvier, en étant délocalisé au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou, mais sans jamais se jouer. De multiples reports, liés à Omicron, le nouveau variant du coronavirus, et qui avaient empêché les Royal Léopards de rallier Tizi-Ouzou à temps, pour disputer ce match retour dans les temps initialement indiqués. Ainsi, et alors que tout le monde s’attendait à une qualification directe de la JSK, suite au forfait de son adversaire, la commission des compétitions interclubs de la CAF a décidé reprogrammer la rencontre pour la soirée du 6 février, à Tizi-Ouzou. Vu la tournure qu’ont pris les choses ce dimanche soir, avec cette élimination inattendue au stade du 1er-Novembre, la JSK peut nourrir bien des regrets, elle qui avait atteint la finale de la précédente édition, et qui fut remportée finalement par les Marocains du Raja Casablanca. Il est utile de souligner aussi que les Léopards ont été sous-estimés à tort, car ils sont actuellement 3es au classement général du championnat d’Eswatini, avec 29 points, à deux longueurs du leader Mbabane Highlanders, tout en ayant deux matchs en retard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × un =