REFERENDUM CONSTITUTIONNEL: Mohamed Charfi donne le coup d’envoi de la campagne électorale

Mohamed Charfi , qui donnait mercredi le top départ de la campagne électoral  Alger, en vue du référendum constitutionnel du 1er novembre prochain, a estimé que « le président Tebboune est le seul président élu par le peuple », confirmant ainsi  en creux ce que tout le monde sait , à savoir que tous ces prédécesseurs depuis Ben Bella jusqu’à Bouteflika, étaient préemptés par les fameux « Décideurs » Défendant la révision de la constitution, le président de l’ANIE considère qu’il s’agit d’une « nécessité absolue pour bâtir une Algérie du changement , de plus cette révision est une revendication populaire », dit-il, ajoutant que le rôle de l’état se « limitera à un appui logistique de l’opération. »  Mohamed Charfi  ne voit pas d’inconvénients que « des anciennes figures » veuillent s’impliquer dans la campagne de sensibilisation, « si elles sont convaincues de la nécessité  du changement politique  et non par opportunisme politique». A contrario, cette campagne électorale pourrait constituer une fenêtre d’opportunité pour la société civile pour apporter un nouveau souffle, un renouvellement , une fraîcheur à la classe politique estime encore le président de l’ANIE qui met néanmoins en garde contre les risques « d’intrusion de l’argent » , alors que , rappelle t-il, un des objectifs du président Tebboune « est la moralisation de la vie politique et le combat contre l’argent sale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + deux =