Compétitions internationales de Judo: fortunes diverses pour les judokas algériens à Doha et Tachkent

Les épreuves de cette échéance entrent dans le cadre de la préparation des Mondiaux 2023 de la discipline (7-14 mai) dans la capitale qatarie, rappelle-t-on.

 

Participation modeste pour les Algériens à Tachkent

Si les participants au Championnat arabe ont marqué de leur empreinte leur passage à Doha, leurscompatriote en Ouzbékistan (3 au 5 mars), n’ont pas connu le même succès au Grand Slam de Tachkent.

Sur les quatre Algériens engagés, seul Dris Messaoud (-73 kg) a pu atteindre les quarts de finale. Ses compatriotes Wail Ezzine (-66 kg), Belkadi Amina (-63 kg) et Sonia Asselah (+78 kg) ont quitté prématurément la compétition aux deuxième et troisième tours.

Avec un bilan de deux victoires et deux défaites, Messaoud a terminé à la 7e place, engrangeant au passage 260 points, qui devraient l’aider à améliorer son classement mondial.

De son côté, Belkadi Amina (-63 kg) exemptée du premier tour de la poule A, s’est imposée au deuxième tour devant l’Autrichienne Lubjana Piovesana, avant de s’incliner au troisième tour contre la Roumaine Florentina Ivanescu. Malgré la défaite, l’Algérienne a engrangé 160 points.

L’autre Algérienne engagée dans le tournoi, Sonia Asselah, exemptée du premier tour a été éliminée au deuxième tour des plus de 78 kilos, contre l’Italienne Geri Eleonora. .

Leur compatriote Waïl Ezzine (-66 kilos) a été le premier à faire son entrée en lice dans ce tournoi et dès la première journée, où il a été éliminé dès le premier tour, par l’Ouzbek Bobur Vadjiev.

Cette compétition a mis en jeu un nombre important de points dans la perspective d’une qualification aux prochains Jeux Olympiques d’été, prévus en 2024 à Paris (France).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit + neuf =