Collecte des ordures ménagères à la commune d’Oran: De nouveaux bacs pour le Pôle urbain de Belgaid et Bir El Djir

Une centaine de camions à bennes tâsseuses ont été affectés aux quartiers zones urbaines de la ville d’Oran. Cette initiative intervient suite à la situation de dégradation avancée de l’environnement constaté à Oran. Plusieurs dysfonctionnements ont été constatés dans la collecte des déchets au niveau de la commune d’Oran qui se répercutent négativement sur l’environnement. Notons que la commune d’Oran produit plus de 600 tonnes de déchets par jour et que 86% de ce volume de déchets est levé par les agents de collecte et 14% restent dans la nature, soit 77 tonnes par jour.  Les agents chargés du ramassage et du nettoiement sont submergés par l’ampleur du phénomène, d’autant plus qu’ils sont en nombre insuffisant. La quantité de déchets produite par habitant et par jour est estimée à 1,2 kg dans les grandes villes. Ce matériel destiné à la collecte des ordures ménagères et financé sur budget de wilaya et le fonds des collectivités locales, vient en application des dispositions prises par la tutelle, pour l’amélioration du cadre de vie des citoyens. En dépit de ces acquisitions, la commune ne dispose, malheureusement, pas assez de benne-tâsseuses pour des besoins qui ne cessent d’augmenter. Le renforcement des capacités de ramassage des ordures ménagères est largement souhaité par les citoyens, et ce, en vue de prendre en charge les préoccupations des habitants, en matière de salubrité. Les habitants du nouveau pôle urbain de Belgaïd et Bir El Djir et du nouveau pôle de Misserguin ont appelé la wilaya de pouvoir bénéficié de la même opération, vu que la wilaya a procédé à la mise en place de nouveaux bacs à ordures de grandes capacités.  Ces équipements à grande et moyenne capacité ont été installés dans un certain nombre de quartiers, pour une première phase, avant la généralisation de cette opération à travers les vingt-six communes que compte la wilaya. Cependant, un phénomène commence à prendre de l’ampleur, minant, ainsi, tous les efforts consentis en matière d’enlèvement des déchets ménagers. Il s’agit du vol de poubelles et de bacs à ordures. Ce phénomène a été constaté dans les différents quartiers de la ville d’Oran, ainsi que dans plusieurs communes de la wilaya. Sachant que le prix d’un bac avoisine les 5.000 DA, le préjudice causé aux collectivités locales se compte en millions de centimes. La commune d’Oran se voit, ainsi pénalisée, par ce comportement négatif, au moment où des efforts se déploient pour la mise en place d’un système mécanisé de collecte des déchets domestiques. La gestion des déchets constitue, donc, le principal problème à Oran. Cette situation est aggravée par une urbanisation rapide et anarchique, notamment à la périphérie de la ville d’Oran. D’importants moyens sont mobilisés pour faire face à cette situation.

Hadj H

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + quatre =