Chanegriha reçu par le ministre de la Défense des Forces armées saoudiennes

Le Général d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire (ANP) a été reçu lundi par le ministre de la Défense des Forces armées saoudiennes, le Prince Khalid Bin Salman Bin Abdulaziz Al Saud, dans le cadre de sa visite au Royaume d’Arabie saoudite, en qualité de représentant du président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune, indique mardi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

« En qualité de représentant de Monsieur le président de la République, Chef Suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, Monsieur le Général d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’ANP poursuit sa visite officielle au Royaume d’Arabie saoudite, où il a été reçu, le soir du lundi 05 février 2024, en audience par le ministre de la Défense des Forces armées saoudiennes, son Altesse royale le Prince Khalid Bin Salman Bin Abdulaziz Al Saud », précise la même source.

« Cette audience, à laquelle ont pris part de hauts responsables militaires des deux parties, a été consacrée à l’évaluation de l’état de la coopération bilatérale militaire entre l’Algérie et le Royaume d’Arabie saoudite, dont les relations fraternelles de longue date ont été tracées lors de nombreuses étapes déterminantes ayant marqué l’histoire commune des deux pays frères », ajoute le communiqué.

Lors de cette audience, « le Général d’Armée a prononcé une allocution dans laquelle il a renouvelé ses remerciements pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé et à la délégation l’accompagnant », relève le communiqué.

« Il a, par la même occasion, salué les liens bilatéraux historiques solides entre les deux pays, rappelant notamment le soutien inconditionnel du Royaume d’Arabie saoudite à la glorieuse Révolution de Libération nationale ».

Le Général d’Armée a également « souligné la volonté de l’ANP de promouvoir la coopération militaire entre les deux pays à de plus hauts niveaux et à l’étendre à d’autres domaines d’intérêt commun », conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + dix-neuf =