Candidature algérienne au Conseil de sécurité: Attaf rencontre les membres de la mission permanente de l’Algérie auprès de l’ONU

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf, s’est réuni avec les membres de la mission permanente de l’Algérie auprès de l’ONU, conduite par l’ambassadeur et représentant permanent de l’Algérie à l’ONU, Amar Bendjama, et ce, dans le cadre de la visite de travail qu’il effectue à New York, indique jeudi un communiqué du ministère.

Lors de cette rencontre, « M. Attaf a invité les membres de la mission à poursuivre et à intensifier leurs efforts en prévision de l’échéance du 6 juin, et à œuvrer pour obtenir le soutien du plus grand nombre possible des pays membres de l’ONU à la candidature algérienne au Conseil de sécurité, et ce, conformément aux instructions du président de la République, précise le communiqué.

Le ministre a mis l’accent, en outre, sur les instructions du président de la République relatives à la bonne préparation des prochains rendez-vous « à travers la réunion de toutes les conditions garantissant la réussite du mandat de l’Algérie et lui permettant d’apporter un plus qualitatif à l’action du Conseil de manière à assurer une plus grande efficacité aux efforts visant la préservation de la paix et de la sécurité internationales ».

S’appuyant sur le registre riche en réalisations de la diplomatie algérienne, le ministre des Affaires étrangères a insisté sur l’impératif de « redoubler d’efforts et d’œuvrer avec dévouement et honnêteté à faire entendre la voix de l’Algérie, qui se distingue par sa clairvoyance et son esprit d’initiatives pour contribuer aux efforts de la communauté internationale à relever les défis actuels », ajoute-t-on de même source.

L’Algérie, dont la candidature bénéficie du soutien de l’Union africaine (UA) et de la Ligue arabe, « se dirige vers le Conseil de sécurité, chargée de la responsabilité de traduire les espoirs et les aspirations des peuples frères de ces deux espaces à mettre fin aux crises et à vivre dans la sécurité et la prospérité commune », conclut la source.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept + 19 =