Boughali salue « la dynamique » que connait l’Algérie à l’intérieur et à l’extérieur

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali a salué, mardi lors de la réunion du bureau de l’APN qu’il a présidée, « la dynamique que connait l’Algérie tant à l’intérieur qu’à l’extérieur », passant en revue « son impact positif » aux niveaux social, économique et international, selon un communiqué de l’APN.

Dans son allocution à l’ouverture des travaux du bureau de l’APN, M. Boughali a salué « les décisions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, relatives à l’augmentation des pensions de retraite et à la révision des textes juridiques relatifs aux corps de la santé, l’éducation, des affaires religieuses et des enseignants de l’enseignement supérieur ».

Ces mesures « ont consacré le caractère social de l’Etat algérien » et mis en exergue « la vision à long terme dans l’établissement des priorités pour la promotion de tous les secteurs afin de réaliser la stabilité et l’équilibre social », a-t-il déclaré, saluant, par la même, « les facilitations consulaires prises en faveur de la diaspora et leur impact direct dans la création de plus de rapports entre cette catégorie vitale et la patrie ».

Le président de l’APN a évoqué « les réalisations diplomatiques de l’Algérie depuis son élection en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité international », relevant que ces réalisations « étaient à la hauteur des aspirations des peuples arabes, notamment en faveur de leur cause centrale, la Palestine ».

Il a salué « la réussite de l’Algérie à mobiliser le soutien en faveur de la Palestine au niveau de l’Assemblée générale de l’ONU », ce qui témoigne, a-t-il dit, « la force et la sincérité d’une telle démarche et le retour en force de l’Algérie dans tous les fora internationaux ».

L’ordre du jour de cette réunion a porté sur l’examen de « la déclaration de vacance du siège d’un député à l’APN et d’une série de propositions de loi », ainsi que de l’examen « des questions orales et écrites déposées auprès du bureau qui soumettra au gouvernement celles remplissant les conditions requises », en sus de « l’examen des demandes de constitution de missions d’information provisoires et d’organisation de journées parlementaires » et « l’examen de nombre de questions administratives ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + six =