Bendjama rend hommage à la femme algérienne et salue l’héroïsme des Palestiniennes

Le Représentant permanent de l’Algérie auprès de l’ONU, l’ambassadeur Amar Bendjama, a rendu un vibrant hommage à l’héritage durable et continu de la femme algérienne dans sa lutte héroïque pour l’indépendance, et salué aussi l’héroïsme des Palestiniennes, lors de sa participation en qualité de paneliste au débat sur la situation des femmes sous occupation étrangère.

M. Bendjama a souligné, lors de ce débat organisé lundi à New York, en marge des travaux de la Commission de la condition de la femme des Nations unies, que « les 132 années de domination coloniale en Algérie ont vu l’émergence, non seulement de héros, mais aussi d’héroïnes et de figures féminines qui ont joué un rôle central, volontaire et égal à celui de leurs homologues masculins ».

Il a indiqué que l' »Histoire de l’Algérie est intimement liée aux noms des combattantes et des martyres qui sont considérées comme des modèles de courage et de sacrifice, et que les femmes algériennes ont incarné l’esprit d’abnégation et d’engagement indéfectible, pour être une source d’inspiration permanente pour les générations futures ».

Et de poursuivre: « Leur héritage s’étend au-delà des frontières algériennes, inspirant ainsi les luttes des femmes arabes et africaines qui aspirent à la libération, notamment les femmes palestiniennes et sahraouies ».

L’ambassadeur Bendjama a ajouté que « les femmes algériennes ont joué des rôles multiples et variés qui ont été déterminants dans la réalisation de l’indépendance de l’Algérie, et que cet héritage et les valeurs d’émancipation ont été transmis de génération en génération ».

« Cet esprit pionnier des femmes algériennes ne s’est pas arrêté à la Révolution, mais elles sont toujours considérées comme la pierre angulaire de la société algérienne en contribuant à tous les domaines de la construction de la Nation » a-t-il précisé.

M. Bendjama a cependant souligné que la lutte pour la libération a eu un prix élevé en indiquant que « de nombreuses femmes ont été victimes de répression brutale, d’emprisonnement, de torture et même de violences sexuelles de la part des forces d’occupation ».

Par ailleurs, il a saisi ce débat pour évoquer la situation des femmes palestiniennes qui, aujourd’hui, endurent une double souffrance et des défis humanitaires sans précédent, à Ghaza.

« Nous voyons dans la femme palestinienne héroïque une image qui reflète la lutte et la ténacité qui ont caractérisé les femmes algériennes pendant la colonisation. Répondre à la détresse des femmes palestiniennes nécessite une action internationale déterminée et une volonté politique de mettre fin immédiatement au génocide », a-t-il plaidé.

En conclusion, le Représentant permanent a lancé un appel pour « œuvrer en faveur d’un avenir où les femmes du monde entier pourront exercer leurs droits fondamentaux et contribuer pleinement au développement de leurs sociétés et nations ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 + cinq =