Assainssement du foncier industriel à Oran: 380 dossiers d’investissement examinés

A Oran, plus de 300 entreprises industrielles sont entrées en exploitation en une année, avait révélé le wali d’Oran, Saïd Saâyoud, lors d’une rencontre avec la société civile en avril dernier. L’entrée en service de ces unités a permis la création de milliers de postes d’emploi, dont 50.000 au cours de l’année 2022. L’on croit savoir à ce propos que dans le cadre du travail de la commission de wilaya chargée de lever les contraintes sur l’investissement pour pas moins de 245 projets d’investissement bloqués ont été libérés l’année passée dans divers secteurs de l’industrie, du tourisme, de l’agriculture et de la promotion immobilière. Le parc industriel et le marché de l’emploi seront renforcés davantage avec la réception prochaine de l’usine de Fiat à Oued Tlélat et la station de dessalement d’eau de Cap Blanc, a ajouté le responsable de l’exécutif de wilaya. Dans ce sillage et pour le suivi des dossiers des projets d’investissement, le chef de l’exécutif de la wilaya d’Oran, Saïd Saâyoud, a présidé une réunion de travail au siège de la wilaya, à laquelle ont pris part l’ensemble des responsables intervenant dans le secteur et 24 investisseurs porteurs de projets examinés. Après une présentation d’un rapport portant un état des lieux sur le travail de la commission de wilaya de suivi des projets et de levée des contraintes et restrictions sur les projets d’investissement, les 24 opérateurs porteurs de projets examinés ont fait part de leurs préoccupations et des problèmes qui, selon eux, ont entravé ou freiné l’aboutissement ou l’entrée en exploitation de leurs projets. Parmi ces obstacles soulevés, l’on note essentiellement ceux liés au raccordement au réseau d’électricité, à l’obtention du certificat de conformité, l’autorisation d’exploitation et les équipements. La mission de cette commission, installée en octobre 2021, est de lever les contraintes sur les projets d’investissement et régulariser leurs situations afin de permettre leur entrée en exploitation. L’autre objectif est d’accompagner les investisseurs et transmettre leurs préoccupations aux instances compétentes afin de trouver des réponses dans les plus brefs délais. Grâce aux efforts d’assainissement du foncier industriel entrepris récemment et aux efforts financiers injectés par l’Etat au profit des zones industrielles et d’activités, le secteur connaît déjà une dynamique dont la cadence est appelée à s’accentuer dans les quelques années à venir avec la réception et l’entrée en exploitation des projets lancés. L’opération de recensement des projets d’investissement qui rencontrent des obstacles se poursuit et seront traités au niveau de cette même commission. Les difficultés liées à la gestion du foncier industriel et les terrains à haute valeur foncière, l’aménagement des zones d’activité, l’assouplissement des procédures et le raccourcissement dans les délais de traitement des dossiers de lancement des nouveaux projets, figurent en tête des missions de la commission de suivi des projets et de levée des contraintes.

Hadj H

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − treize =