ASSAINISSEMENT DES PLUS GRANDS BIDONVILLES D’ORAN : 2.673 familles relogées dans de nouveaux appartements

La wilaya d’Oran a été marquée par une opération de relogement d’envergure au profit des habitants de deux plus vieux bidonvilles de la wilaya d’Oran, à savoir le CUMO (ex-résidence universitaire) mitoyenne à l’université d’Es-Sénia et El Sebika. Après des années d’attente, 2.673 familles réparties sur plusieurs communes de la wilaya d’Oran ont emménagé dans leurs nouveaux appartements livrés récemment à Béthioua et dans le nouveau pôle urbain d’Oued Tlélat. La part du lion de cette importante opération a bénéficié aux deux bidonvilles CUMO et El Sbika où successivement 903 et 611 familles ont été relogées. Cette opération intervient après celle lancée le 6 juillet dernier à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire du recouvrement de l’indépendance. Il s’agit de la remise des clés aux attributaires de 2.000 unités de type public-locatif réalisée à Aïn El Baïda dans la commune d’Es Sénia dont la distribution a été confiée à l’Office national de promotion et gestion immobilière OPGI. A rappeler qu’en avril dernier, pas moins de 1.111 familles qui habitaient la cité 500 logements préfabriqués connue sous le nom «Batimate Taliane» sise dans le quartier Es Séddikia, ont été relogées à leur tour dans la nouvelle cité 1201-logements sociaux, mitoyenne de la cité des sièges administratifs des directions de l’exécutif à proximité de l’université de l’USTO. Annoncé il y a quelques mois, la wilaya d’Oran connaît depuis quelques semaines la mise en œuvre d’un important programme de relogement au profit des familles occupant des habitations précaires notamment menaçant ruine et aussi des bidonvilles. Parallèlement à cela, les président des assemblées communales et les chefs de daïra ont été instruits de procéder dans les plus brefs délais à l’élaboration et à l’affichage des listes des bénéficiaires des logements de type public-locatif afin que leur distribution soit lancée avant la fin du mois en cours. Cette directive concerne les communes dont les programmes de logement sont livrés depuis quelque temps déjà.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + huit =