ARRET DES ACTIVITES DE MONTAGE AUTOMOBILE: 51 000 emplois perdus en 2020 selon Hachemi Djaaboub

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, El Hachemi Djaaboub, a révélé que, pour l’année 2020, 51 000 emplois avaient été perdus en raison de la fermeture des usines de montagne de voitures et des points de vente, ainsi que de l’arrêt des importations des matières premières destinées aux usines d’assemblage d’appareils électroménagers, rapporte ce lundi 15 mars 2021, la télévision publique.

Il a exprimé son regret de « voir certains citoyens posséder des terres, des finances, de l’expérience et une volonté d’investir, mais certains organes administratifs ne leur répondent pas », tout en assurant que ses services ministériels « travaillent pour supprimer ces obstacles et faire avancer les investissements ».

Le premier responsable du secteur de l’emploi a également souligné que «le développement économique passe par la participation de tous à tous les niveaux afin de contribuer à la création et à l’emploi d’emplois pour les jeunes et les diplômés universitaires».

Le ministre a évoqué le processus d’intégration des titulaires de contrats de pré-emploi, qui fait partie des priorités du président de la République dans la réalisation de l’engagement qu’il a pris pour les jeunes, soulignant l’intégration de 37000 jeunes à des postes de travail permanents au cours des trois derniers mois, précise le même média.

Il a souligné que son secteur suit le processus d’intégration, « wilaya par wilaya », notant qu’en octobre dernier, le nombre de personnes intégrées a atteint 20 000 postes, selon la même source.

Les dernières statistiques indiquent qu’aujourd’hui il a atteint 57 000 postes, et « le processus poursuit sa coopération avec les secteurs financier et des services publics ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze + 8 =